Luttes sociales

Pourquoi avoir attendu plus d’un an ?

L’AGS va verser les congés payés

Manuel Marchal / 11 décembre 2010

Jeudi soir, Réunion Première a annoncé que l’AGS avait décidé de verser leurs congés payés aux anciens salariés de l’ARAST. Cela démontre une nouvelle fois que c’est bien à l’AGS de payer les indemnités dues aux travailleurs victimes de la faillite de l’ARAST. Pourquoi donc continuer à pénaliser 1.200 familles ?

Enfin, l’AGS décide de payer les congés payés dus aux travailleurs. Il a donc fallu plus d’un an pour que l’assureur chargé de couvrir les créances salariales daigne enfin verser les congés payés. Pourquoi donc avoir attendu un an pour le faire ? Ce délai a lourdement pénalisé tous les travailleurs touchés par la faillite de l’ARAST.
Or, il est clair que des congés payés sont une somme due par le patron à un salarié. En cas de faillite, si ce dû ne peut pas être prélevé sur la trésorerie restante de l’entreprise, il existe un assureur qui supplée à la défaillance de l’employeur. L’ARAST cotisait à un assureur, l’AGS, dont justement la raison d’être est de pallier aux défaillances des entreprises liquidées en matière de versement des créances salariales.
La décision prise par l’AGS démontre donc que la caisse patronale a réussi à gagner plus d’un an pour verser une somme qu’elle doit de toute façon payer.
C’est donc un premier pas vers le règlement définitif des indemnités dues aux salariés par l’assureur pour lequel l’ARAST a cotisé.

M.M.


Kanalreunion.com