Luttes sociales

Pourquoi décider d’augmenter à tout prix ?

Prix des carburants

Manuel Marchal / 12 septembre 2009

Au lendemain de l’annonce de l’augmentation des prix des carburants pour mardi prochain, des gendarmes mobiles étaient postés devant les entrées de la SRPP. Qui est visé par ce déploiement de forces ?

L’annonce de l’augmentation des prix des carburants par le préfet a donné lieu à de surprenantes prises de position. « Nous dénonçons un mode de calcul de rentabilité totalement opaque », a ainsi déclaré le président du Comité d’importation des hydrocarbures, qui fait part de son inquiétude quant au devenir des marges des importateurs à la suite des conclusions du rapport de l’Inspection générale des finances. Quant au directeur de Tamoil Réunion, il dit perdre de l’argent quand il livre du super, même avec la hausse.
Que dire de plus sinon que c’est le monde à l’envers. Alors que l’Autorité de la concurrence dénonce l’opacité des composants du prix d’achat présenté par l’importateur au préfet, c’est l’importateur qui demande la transparence.
Ces différentes déclarations sont bien la preuve que la structure actuelle n’est pas bonne.
Alors pourquoi augmenter maintenant en se basant sur les paramètres de cette structure à réformer, à quelques semaines du Comité interministériel qui pourra prendre des décisions à ce sujet ?
Une autre conséquence de cette annonce est un déploiement de forces. Hier matin, des gendarmes mobiles montaient la garde devant l’entrée de la SRPP. C’est la confirmation que cette solution n’est pas la meilleure, et que le seul "dégel" possible est la baisse des prix. Car en pleine crise, comment expliquer que les profits des pétroliers doivent être augmentés par la baisse du pouvoir d’achat de 800.000 Réunionnais. Quand un Réunionnais voit son pouvoir d’achat diminuer, le pétrolier vient-il à son secours ?

M.M.


Une nouvelle attaque sur le pouvoir d’achat !

Suite à la décision du préfet d’augmenter les prix des carburants, 1 euro de plus pour le gaz, 6 centimes pour le Super et 2 centimes pour le Gazole, le collectif Agir Pour Nout Tout appelle les Réunionnais à l’unité et « à résister à cette nouvelle attaque sur le pouvoir d’achat ».

La décision du préfet est une violation de l’accord COSPAR sur les prix des carburants et du gaz et une non prise en compte d’une enquête institutionnelle de l’Autorité de la Concurrence.
Nous sommes interrogatifs sur la légalité de la séance de l’Observatoire des Prix et des Revenus (OPR) du 03/09/2009 dernier, dont fait état le préfet de La Réunion dans son communiqué.

- Qui était présent à cette séance plénière de l’OPR ?

- Qui sont les représentants des forces vives de La Réunion qui ont siégé auprès du préfet pour prendre une telle décision ?
Compte tenu de la situation, la Commission des prix du COSPAR se réunit ce samedi 12 septembre 2009 sur la problématique des prix à La Réunion.
Dès à présent, nous appelons la population réunionnaise à résister à cette nouvelle attaque sur le pouvoir d’achat !
Nous appelons à l’unité réunionnaise !


Sur RFO, les prix hors taxes sont diminués de 50% !

Hier, parmi les réactions à l’augmentation des prix des carburants décidée par le préfet diffusées sur RFO-Télé, une personne "bien informée" a affirmé que « les prix de l’essence, c’est 25 centimes, le reste ce sont des taxes nationales et régionales ». Et d’ajouter en substance : en plein crise c’est indécent.
Mais la vérité, c’est que le prix hors taxe est bien au-dessous de 25 centimes le litre. Le prix hors taxe du super doit en effet passer le 15 septembre de 63 à 69 centimes, tandis que le prix hors taxe du gazoil évolue de 59 centimes à 61 centimes.
Comment alors expliquer qu’une fausse information aussi grossière ait pu être diffusée par le service public d’information ? Entre 25 et 59, la différence est tout de même importante !


Kanalreunion.com