Luttes sociales

Près de 200.000 Réunionnais dépendent du RSA "socle"

La grande pauvreté à La Réunion

Témoignages.re / 22 août 2013

Le revenu remplaçant le RMI et l’API est ce qui permet à près d’un Réunionnais sur quatre de survivre.


Dans sa dernière Lettre, l’Institut des émissions des départements d’Outre-mer (IEDOM) apporte plusieurs indications sur l’étendue de la pauvreté à La Réunion.

La première concerne le nombre de Réunionnais qui n’ont que le RSA "socle" pour survivre. L’IEDOM constate que les personnes dans cette situation sont de plus en plus nombreuses : +2,3% en un trimestre et +5,2% sur un an.

Au total, ce sont 198.500 personnes qui ont droit à cette allocation de survie et les perspectives de voir ce nombre baisser ne sont pas bonnes, faute d’une baisse du chômage.

La seconde information concerne le niveau de vie. L’IEDOM rappelle une étude de l’INSEE selon laquelle la proportion de Réunionnais en dessous du seuil de pauvreté a diminué. Deux facteurs entrent en jeu : la hausse des salaires et le RSTA.

Depuis le 31 mai, le RSTA est en extinction. Les premiers effets vont se faire sentir à la fin du mois de septembre : ce sera la baisse de 100 euros du salaire des ayants droits.

Autrement dit, faute de RSTA, le nombre de Réunionnais sous le seuil de pauvreté va connaître une nouvelle augmentation.

RSA "socle"

« Le nombre de bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active “socle” (RSA “socle”), qui remplace le RMI et l’allocation parent isolé depuis le 1er janvier 2011, s’inscrit en hausse de 2,3% à fin mars 2013 par rapport à fin décembre 2012 (+ 5,2% sur un an). Cette augmentation concerne principalement les couples sans enfant et les personnes de plus de 50 ans, qui progressent respectivement de 4,3% et de 4,6%. 198.500 personnes bénéficient ainsi de cette allocation.

La Caisse d’allocation familiale a octroyé 120,9 millions d’euros à l’ensemble des bénéficiaires du RSA (“socle” et “activité”) au cours du 1er trimestre 2013. »
Le RSTA fait reculer la pauvreté

« Entre 2007 et 2010, le niveau de vie médian progresse à La Réunion de 10,9% en euros constants, soit une hausse nettement supérieure à celle observée en France métropolitaine (+ 2,7%). L’augmentation profite à l’ensemble des ménages, sauf aux 10% les plus aisés. Cet accroissement s’explique en partie par les hausses des revenus salariaux et l’instauration du revenu supplémentaire temporaire d’activité (RSTA).

La croissance rapide des revenus intermédiaires à La Réunion, revenus qui se situent à proximité du seuil de pauvreté, a permis de réduire le nombre de ménages situé en dessous de ce seuil. Ainsi, le taux de pauvreté est passé de 46,5% à 42,0%. »


Kanalreunion.com