Luttes sociales

Prix des carburants à La Réunion : Pourquoi le consommateur doit-il toujours faire l’effort de payer davantage ?

En pleine crise du pouvoir d’achat : nouvelle augmentation des prix des carburants demain

Témoignages.re / 16 décembre 2009

Pendant des années, les pétroliers se sont gavés sur le dos des Réunionnais. C’est ce qui ressort de tous les rapports officiels publiés. Alors comment expliquer que pour suivre l’augmentation des prix du pétrole brut, il est décidé de diminuer le pouvoir d’achat des Réunionnais plutôt que la marge des compagnies pétrolières qui opèrent à l’île de La Réunion ?

Ile de La Réunion : 3 centimes d’augmentation pour le litre de super et de gasoil, pas de baisse des prix de la bouteille de gaz : la dernière décision de l’autorité administrant le prix des hydrocarbures à La Réunion va encore diminuer le pouvoir d’achat des Réunionnais alors que le pays est en pleine crise.
L’annonce est faite dans un communiqué daté d’hier, émanant de la préfecture. Il précise qu’« afin de rapprocher les prix des carburants de la réalité du marché, le préfet a décidé, après l’avis de l’Observatoire des prix et des revenus qui s’était réuni le 14 décembre dernier, d’augmenter les prix du super et du gasoil de 3 cts à compter du jeudi 17 décembre prochain ».
Chaque décision de ce type est scrutée avec attention. Cela est d’autant plus vrai que depuis le début de l’année se multiplient les rapports officiels qui mettent en cause l’attitude des compagnies pétrolières. Au minimum, ces documents dénoncent le manque de transparence des informations fournies au fonctionnaire chargé de fixer les prix. Depuis lors, rien n’a changé. Il eut sans doute été plus judicieux que des mesures permettant la transparence puissent s’appliquer afin de disposer d’informations plus précises permettant à l’Observatoire des prix et des revenus d’aller plus loin, et au représentant de l’État de se prononcer en meilleure connaissance de cause.
À cela s’ajoute une information nouvelle annoncée par le Conseil interministériel sur l’Outre-mer, elles concernent l’Observatoire des Prix et des revenus (OPR). Tout d’abord, l’OPR ne sera plus présidé par le préfet mais par une personne indépendante de l’administration. Ensuite, l’OPR verra ses moyens d’investigation étendus, il pourra notamment saisir l’Autorité de la concurrence. Mais c’est manifestement l’Observatoire des prix et des revenus "ancienne formule" qui a été consulté. Ne valait-il mieux pas attendre que cette instance dispose de ses nouveaux pouvoirs d’investigation pour la consulter et ensuite décider ?
Mais en tout cas il est un fait. La Réunion est touchée par une grave crise. Les prix d’une matière première varient, et sur qui repose l’effort ? Pas sur les bénéfices des compagnies pétrolières mais sur le pouvoir d’achat des Réunionnais. Est-il juste que cela soit toujours au consommateur final de supporter le prix de la crise ?


Augmentation des carburants : 100% au profit des pétroliers

Voici les nouveaux prix à partir de demain

Super : 1,29 euro/litre (+3 centimes)
Gasoil : 0,98 euro/litre (+3 centimes)
Bouteille de gaz : 18 euros (inchangé)

Il est à noter que les prix des carburants détaxés augmentent de deux centimes pour les professionnels de la mer, ce qui souligne bien que la hausse ira directement dans les caisses des compagnies pétrolières. Elle n’est pas le résultat de la hausse de la fiscalité.


Kanalreunion.com