Luttes sociales

Prix des carburants : l’ARCP appelle à la concertation la plus large

Fiscalité et marges des compagnies pétrolières

Témoignages.re / 26 février 2011

L’Alliance des Réunionnais contre la pauvreté a adressé hier un courrier au préfet, au président de la Région et au président du syndicat des importateurs d’hydrocarbure. L’ARCP rappelle que toute augmentation des prix des carburants diminue le pouvoir d’achat des Réunionnais et peut augmenter le taux de pauvreté.

Les prix des carburants et de la bonbonne de gaz restent un sujet très préoccupant à La Réunion d’où nos craintes face à la montée du cours du baril de pétrole. Le pouvoir d’achat dans notre département reste faible et le taux de pauvreté risque de s’accroître à cause de l’inflation directement liée aux hydrocarbures.
Nous nous sommes exprimés sur le silence de l’Observatoire des prix et des revenus, notamment sur ce sujet de l’énergie.
Des rencontres ont eu lieu ce qui nous ont permis de prendre connaissance des éléments de structuration des prix pratiqués dans notre département.
Mais cette stratégie de fixation des prix ne tient pas compte de l’évolution démesurée du prix du pétrole à l’échelle mondiale et elle pénalisera durement notre population car elle s’appuie uniquement sur les deux leviers conjoncturels que sont le pétrole et la parité euro/dollar.
Vous comprendrez notre grande inquiétude devant les événements des pays arabes ainsi que l’activité économique à l’échelle mondiale qui tendent à faire augmenter le prix du baril de pétrole.
Cependant, nous constatons aussi qu’à La Réunion les compagnies pétrolières, les stations-service et la Région, elles, voient leurs marges inchangées. Mieux, la Région Réunion bénéficie d’une hausse constante des recettes directement liée à la hausse des carburants. Un véritable paradoxe en cette période de crise : le malheur du peuple fait le bonheur de la Région.
C’est pour cette raison et pour éviter une aggravation du pouvoir d’achat des Réunionnaises et des Réunionnais que nous demandons une concertation la plus large possible.
Nous sollicitons une réunion de l’Observatoire des prix dans les plus brefs délais afin de discuter d’une révision à la baisse des marges des professionnels des hydrocarbures ainsi qu’une redéfinition de la fiscalité exorbitante affligée aux consommateurs de notre pays.


Baisse du pouvoir d’achat des Réunionnais mais pas des marges des pétroliers

Le prix du gasoil augmentera de nouveau de trois centimes à partir de mardi prochain et celui de la bouteille de gaz va baisser de 1,29 euro. C’est ce qui est annoncé dans un communiqué de la Préfecture diffusé hier à la presse.
Ces deux variations sont fonction de l’état des cours mondiaux, dit en substance la Préfecture. Si cette logique prévaut encore le mois prochain, alors l’addition que les Réunionnais devront payer sera très lourde, car du fait des événements politiques en Afrique du Nord et au Moyen Orient, le prix de la matière première atteint des sommets : 120 dollars le baril.
La base de cette logique est d’ailleurs redoutable pour le Réunionnais, car comme le montre encore la hausse du prix du gasoil, le pouvoir d’achat va diminuer, mais pas la marge des compagnies pétrolières.


Kanalreunion.com