Luttes sociales

Prix du gaz : l’ARCP interpelle le représentant de l’État

Opération "Des bidons de gaz pour le préfet"

Témoignages.re / 3 octobre 2011

Après avoir dénoncé la dernière hausse des prix des produits pétroliers et interrogé le rôle de l’Observatoire des prix et des revenus, l’Alliance des Réunionnais contre la pauvreté avait lancé vendredi un appel à l’action visant notamment Total. Le lendemain, c’est devant la préfecture que les militants se sont retrouvés, pour sensibiliser l’État sur les conséquences de la décision d’augmenter le prix du gaz.

Vendredi, dans un communiqué, l’ARCP s’est indigné des bénéfices des compagnies pétrolières, eu égard à la situation des Réunionnais qui les financent en partie. « “Total”, c’est : 159,27 milliards d’euros de chiffre d’affaires, soit une progression de 251%,
 10,3 milliards de bénéfice, soit une hausse de 32%,
 20 milliards d’investissements prévus en 2011 », expliquait un communiqué de l’ARCP publié samedi dans "Témoignages". Précision. « “Total” est par ailleurs : le porte-parole des compagnies d’hydrocarbures à La Réunion auprès de l’Observatoire des prix et des revenus ».
Voilà un porte-parole que l’on n’entend pas sur les raisons des hausses. Et quand, il y a baisse, à la prochaine augmentation, il y a bénéfice total sur le dos des usagers.
À La Réunion, celui que l’on n’entend pas, le pétrolier, présente ses revendications au préfet. Ce dernier, en fonction des éléments dont il dispose, décide de la révision des prix.
Depuis samedi, tout a augmenté, en particulier le prix de la bouteille de gaz. Les hausses ne cessent de s’accumuler depuis septembre 2009, date du "dégel" par le préfet des prix que la population avait réussi à imposer par la mobilisation.
La bouteille de gaz, c’est un produit acheté par toute la population. Cette hausse a donc des répercussions pour tout le monde, mais surtout pour les plus démunis. Car quoi qu’elle fasse, la famille consomme au moins un bidon de gaz par mois.
Samedi, des militants de l’ARCP se sont rassemblés devant la préfecture en apportant avec eux des bouteilles de gaz.
Il est important que chacun soit conscient de ses responsabilités. Car quand l’État décide d’augmenter les prix, il ne réduit pas seulement le pouvoir d’achat des automobilistes, mais celui de toute la population.


Kanalreunion.com