Luttes sociales

Propositions pour l’épanouissement

Nout lané, nout voi

Témoignages.re / 26 septembre 2011

Le 14 juillet dernier, les jeunes participant au Festival international de la jeunesse réunionnaise ont exprimé leurs propositions dans un domaine essentiel : l’épanouissement. Cette problématique inclut notamment la culture, la santé et le sport.

L’épanouissement repose sur un certain nombre de paramètres qui contribuent au bien-être des habitants. La Réunion est confrontée à de nombreuses problématiques, comme les maladies endémiques, les problèmes de grossesse juvénile, le manque d’encadrement dans les domaines sportifs.
Dans le domaine de la santé, La Réunion fait face à une épidémie périodique de chikungunya. Les institutions ont mis en place des mesures de prévention et d’information, mais celles-ci doivent toucher dès le plus jeune âge. Toutefois, La Réunion manque de médecins dans certaines spécialités et sur certains territoires, notamment dans le Sud et l’Ouest, où la densité de spécialistes, dont ORL, ophtalmologie, gynécologie, kinésithérapie, généraliste, est faible.
L’épanouissement passe également par la connaissance de son identité, de sa culture et donc de son histoire. La Réunion est née il y a 350 ans, parmi lesquels 3 siècles de colonialisme qui ont profondément marqué la société réunionnaise et son mode de fonctionnement. Très souvent, la perpétuelle volonté de passer sous silence notre histoire explique la désorientation de toute une population. Nous devons donc y remédier, car elle est à l’origine de toute une frustration, d’un manque de reconnaissance d’une population.
En ce qui concerne le domaine des sports, le taux d’équipement est très variable selon les communes, mais celui-ci reste encore insuffisant face à la hausse de la population entre 15 et 25 ans. Seules les petites communes sont les mieux équipées, avec 10 structures pour 1.000 habitants.


"Nou lé kapab pou nout péi" dans "Témoignages"

Depuis le 8 août dernier, “Témoignages” reproduit les propositions formulées dans "Nou lé kapab pou nout péi", document présenté le 14 juillet dernier lors du Festival international de la jeunesse réunionnaise qui a eu lieu à l’Étang du Gol à Saint-Louis.


- 8 août : introduction

- 22 août : nourrir un million de Réunionnais

- 29 août : le logement

- 5 septembre : les déplacements

- 19 septembre : éducation et formation

Le 16 août, c’était le dossier spécial "Bilan de l’année internationale de la jeunesse".


• Propositions pour la santé

- Dès le plus jeune âge, mener des politiques éducatives ambitieuses en matière de santé

- Favoriser la responsabilité au lieu de la répression dans le domaine de la santé

- Donner les moyens nécessaires aux acteurs qui font de la prévention

- Permettre des rencontres entre les différents acteurs de la prévention et de l’information, afin d’avoir une vue d’ensemble sur ce qui se fait sur le territoire

- Adapter les campagnes de prévention en fonction du territoire

- Favoriser la prévention des pairs pour les jeunes

- Augmenter le travail de terrain et le contact direct avec la population sur des problématiques spécifiques : addictions, sexualité, problèmes familiaux

- Mettre en place des caravanes de santé


• Propositions pour l’accès à la santé
- Rappeler et souligner l’importance de se battre pour que la santé continue de relever du service public, accessible à tous

- L’hôpital ne peut pas fonctionner sur une logique unique de rentabilité

- Permettre à La Réunion d’être un véritable centre de soin au service de la population de la zone océan Indien, grâce aux connaissances et équipements dont elle dispose

- La cotisation à la sécurité sociale chez les étudiants ne doit pas dépasser un certain seuil

- Laisser la gestion de la sécurité sociale aux étudiants

- Distinguer clairement les organismes qui relèvent d’un institut mutualiste et ceux qui relèvent des assurances

- Mener une grande réforme en ce qui concerne les médicaments, des industries pharmaceutiques aux pratiques des médecins

- Prise en charge des soins spécifiques, dont ORL, ophtalmologie, dermatologie, scanner, IRM…


• Propositions pour le sport
- Chaque personne doit pouvoir pratiquer une activité sportive en dehors du cadre scolaire

- Adapter les pratiques sportives en fonction des besoins des personnes : des pratiques sportives au service de l’Homme

- Mettre en relation et effectuer un travail commun entre les différents acteurs du sport tels que l’école, les associations et les professionnels

- Mise en place d’un accompagnement personnalisé des jeunes pour leur choix de sport

- Adapter les rythmes de vie pour favoriser la pratique sportive

- Mise en place d’infrastructures de proximité


• Propositions pour la culture réunionnaise
- L’enseignement de l’histoire et de la culture réunionnaise doit trouver une place importante dans l’éducation, et cela, dès le plus jeune âge

- Création d’une sorte de réseaux rassemblant l’ensemble des sites culturels et historiques

- Création d’un réseau d’acteurs culturels afin de coordonner les différentes actions

- Création d’un espace où l’on peut mettre à jour l’évolution des cultures locales sur la base d’un passé rappelé

- Valorisation et défense de la langue créole

- Mise en place d’actions de proximité de valorisation de la culture réunionnaise

- Avoir véritablement la TNT, avec des chaînes en langues étrangères

- Diversifier l’offre des films dans les cinémas réunionnais avec des films d’auteur

- Mise en place d’une couveuse d’artistes

- Démocratiser les espaces d’expositions et d’expression culturelle

- Accompagner les artistes d’un point de vue administratif et financier

- Inciter les entreprises au mécénat

- Créer un véritable statut pour les artistes


Kanalreunion.com