Luttes sociales

« Que des affectations à titre provisoire soient accordées aux stagiaires »

FSU

Témoignages.re / 26 août 2010

À l’occasion de la visite du ministre de l’Éducation nationale dans l’Île, la FSU a rencontré le conseiller technique de Luc Chatel pour notamment dénoncer « l’utilisation des nouveaux stagiaires, mis à temps plein devant les élèves au détriment de leur formation pour compenser les suppressions de postes et en conséquence l’affectation de 64 d’entre eux en Métropole pour leur stage ».

Lors de l’audience avec Serge Fuster, conseiller technique, à l’occasion de la visite de Luc Chatel, la FSU a dénoncé l’utilisation des nouveaux stagiaires, mis à temps plein devant les élèves au détriment de leur formation pour compenser les suppressions de postes et en conséquence l’affectation de 64 d’entre eux en Métropole pour leur stage. Une future stagiaire accompagnait la délégation et a pu témoigner des difficultés que vont rencontrer les stagiaires qui ont conjoint et enfants à La Réunion. Tout en réaffirmant son attachement aux concours nationaux dans le second degré et au respect du barème pour les affectations, la FSU a demandé que des affectations à titre provisoire soient accordées aux stagiaires dans cette situation, pour leur stage, mais également lors des mutations, afin de compléter le système de la bonification des 1.000 points qui donne, à ceux qui sont originaires de La Réunion, la priorité pour y rester.
À l’issue de cette audience, M. Fuster a assuré que le ministère regarderait avec attention la situation des futurs stagiaires affectés en Métropole. À ce jour deux d’entre eux ont fait l’objet d’une révision d’affectation et feront leur stage à La Réunion. La FSU se félicite de cette décision mais rappelle que d’autres futurs enseignants se trouvent toujours dans une situation familiale difficile et demande que leur affectation soit également revue.


Kanalreunion.com