Luttes sociales

Raphaël Gossard : "Nous sommes ensemble avec les dockers dans cette lutte"

Grève à la SERMAT

Témoignages.re / 18 mai 2013

Suite aux négociations écourtées par le patronat à la Direction du travail, vendredi après-midi, le personnel de la SERMAT et les dockers ont décidé d’organiser un Kabar. Raphaël Gossard, délégué syndical CGTR de la SERMAT, a expliqué les raisons du maintient de la grève.

JPEG - 27.5 ko
Raphaël Gossard a constaté que les patrons ne veulent pas discuter. Rendez-vous est donné ce soir pour un grand meeting de solidarité.

"Demain soir (ce soir - NDLR), le Parti Communiste Réunionnais organise un meeting de soutien devant les grilles du Port-Est, durant lequel plusieurs personnalités prendront seront présentes. Le kabar de ce soir est un moyen pour nous de montrer que nous sommes toujours là, et que nous sommes ensemble avec les dockers dans cette lutte.

JPEG - 31.8 ko
Hier soir, les travailleurs motivés pour continuer la lutte. Au micro d’Antenne Réunion, Danio Ricquebourg a dit qu’une nouvelle étape commence.

Cet après-midi (hier - NDLR), les patrons ont quitté la table des négociations et ont annoncé qu’ils allaient externaliser totalement la maintenance. Ils ont dit "c’est notre choix, c’est tout". Concernant les pistes de travail présentées par le Préfet, ils sont revenus sur leurs positions. Ils ont dit que suite à la situation économique de l’entreprise, ils considèrent que la SERMAT n’est pas viable. Ils vont renvoyer l’ensemble du personnel, car ils n’ont besoin que de cinq personnes pour faire tourner la SERMAT.

JPEG - 50.3 ko
Les travailleurs sont dans la lutte pour l’emploi et contre les monopoles.

On avait espéré une fin favorable, mais ils sont revenus totalement sur leurs décisions. Nous avons été étonnés, tout comme la Direction du travail, on ne s’attendait pas à ça. Ils ont d’ailleurs envoyé en lettre recommandée une convocation à un CE, mardi 21 matin, pour discuter des licenciements.

La Fédération C.G.T Ports et Docks va rencontrer des représentants du ministère des Transports et d’autres ministères. Ils ont envoyé des mails aux aconiers réunionnais pour leur indiquer qu’on ne pouvait pas faire disparaître la SERMAT. De plus, l’ensemble des travailleurs des Ports de France soutient notre bataille".

Céline Tabou

Le président de la CCI appelle au retour du dialogue

Dans un communiqué, le président de la Chambre de commerce et d’industrie déplore la rupture des négociations hier après-midi.

« Face à la situation de blocage dans laquelle nous nous trouvons, il s’avère urgent que toutes les solutions de médiation soient mises en œuvre afin que la libre circulation des marchandises soit rétablie dans les plus brefs délais », poursuit-il. Après avoir rappelé l’impact de ce conflit sur l’économie de notre île, Ibrahim Patel « en appelle au sens des responsabilités de tous et demande avec insistance un retour au dialogue des deux parties afin de mettre un terme à ce conflit dans les plus brefs délais ».


Kanalreunion.com