Luttes sociales

« Ras-le-bol de la manipulation »

Communiqué de l’ARCP

Témoignages.re / 13 mars 2012

L’ARCP suit de près la mise en place des "produits solidaires" et le maintien des produits "COSPAR". Elle appelle aussi à la mobilisation générale lors de la venue de Nicolas Sarkozy « afin d’exprimer notre ras-le-bol de la manipulation et de l’abandon de la population ».

« Suite à l’annonce d’une baisse des prix sur des produits soit disant solidaires qui devraient être mis en application ce lundi 12 mars 2012, nous sommes allés dans une grande enseigne afin de vérifier cette application et son adéquation avec la liste COSPAR de 2009.

La présence de la presse comme passerelle de communication entre l’ARCP et la population a été mal perçue voire dérangeante. Face à cela, nous regrettons l’attitude du directeur de Carrefour, M. Amaury de Lavigne, celui-ci a refusé catégoriquement la présence de la presse.

Par cet acte et les constats sur le terrain, la démonstration est faite : « certaines grandes surfaces à La Réunion ont des choses à cacher aux Réunionnaises et aux Réunionnais ».

Le Préfet, M. Lalande doit-il continuer à couvrir ces pratiques ou tout simplement est-il complice des grossières manœuvres constatées par bon nombre de consommateurs ?

Le front Nicolas Sarkozy, Michel Lalande, Nassimah Dindar, Didier Robert, cette véritable machine de tromperie et de transfert de fonds publics à la grande distribution, est à nos yeux complètement discrédité.
Pour nous ARCP, le but caché est bien de préparer la venue du président candidat Sarkozy.

Donc, premièrement, nous appelons à la mobilisation générale lors de la venue de celui-ci afin d’exprimer notre ras-le-bol de la manipulation et de l’abandon de la population.

- Deuxièmement, pour nous, la solution d’urgence c’est l’application de l’égalité en attribuant la prime de vie chère à toutes les catégories de la population, comme c’est le cas pour la fonction publique.

- Troisièmement, de favoriser le commerce de proximité notamment en négociant directement les prix auprès des producteurs locaux, forains, etc.

Nous exigeons l’ouverture de nouvelles négociations avec la grande distribution car, la non-application de l’accord COSPAR, entre autres, n’est ni plus ni moins qu’un mensonge d’Etat supplémentaire fait aux Réunionnaises et aux Réunionnais ».

Pour l’ARCP
Jean-Hugues Ratenon


Kanalreunion.com