Luttes sociales

« Rassemblons-nous toujours plus pour sauver le R.S.T.A. »

Le P.C.R. solidaire du combat pour les plus démunis

Témoignages.re / 1er juillet 2013

Samedi après-midi s’est déroulé un rassemblement sur le parking de la Préfecture à Saint-Denis, à l’appel du Mouvement des Indignés de Samuel Mouen et de celui de Rézistans’ de Jean-Hugues Ratenon, pour demander au gouvernement de préserver les 100 euros mensuels du Revenu supplémentaire temporaire d’activité (RSTA) obtenus en 2009 par les luttes populaires en faveur des plus pauvres. Un droit vital qui est actuellement remis en cause par le gouvernement, au moment où le chômage, les inégalités et le coût de la vie ne cessent d’augmenter.

JPEG - 71.8 ko
Une centaine de personnes ont répondu à l’appel des organisateurs de cette manifestation.

Une bonne centaine de personnes ont répondu à l’appel des organisateurs de cette manifestation pour le respect des droits des personnes en difficultés dans notre pays d’avoir des moyens de vivre décemment. Et tout le monde a remarqué que l’organisation la plus représentée dans ce rassemblement n’était autre que le Parti communiste réunionnais, qui a ainsi exprimé avec force sa solidarité avec le mouvement revendicatif.

JPEG - 69.1 ko
Plusieurs dirigeants du PCR étaient présents, comme Yvan Dejean, Ary Yee Chong Tchi Kan, Julie Pontalba, Fabrice Hoarau… ainsi que des représentants des sections communistes de toute l’île.

En effet, plusieurs dirigeants du PCR étaient présents, comme Yvan Dejean, Ary Yee Chong Tchi Kan, Julie Pontalba, Fabrice Hoarau… ainsi que des représentants des sections communistes de toute l’île, de Saint-Denis au Tampon en passant par Le Port, Bras-Panon, Sainte-Suzanne, etc. Plusieurs élu(e)s communistes étaient également aux côtés des manifestants, en particulier Maurice Gironcel, le maire de Sainte-Suzanne et président de la CINOR, deux conseillères municipales du Port, etc.

Unanimité comme au Conseil général

D’autres élus, comme les maires du Tampon et de L’Entre-Deux, sont aussi venus apporter leur soutien à cette action, ainsi que plusieurs organisations associatives ou politiques, comme l’Association des Jeunes pour la Formation et l’Emploi à La Réunion (AJFER – Nou lé kapab) avec Gilles Leperlier, le Front de Gauche, l’association Valcoré, le Collectif contre la vie chère, le Rassemblement des Jeunes Réunionnais… Et des artistes comme le Tamponnais Benoît Blard ont participé à l’animation culturelle de cette rencontre militante avec du maloya.

JPEG - 75.8 ko
Plusieurs élu(e)s communistes étaient également aux côtés des manifestants, en particulier Maurice Gironcel, le maire de Sainte-Suzanne et président de la CINOR.

Avant qu’une délégation des manifestants soit reçue par le secrétaire général de la Préfecture délégué aux Affaires économiques, plusieurs représentants des associations, des partis politiques et des élus ont pris à la parole. Et comme la veille au Conseil général, lorsque l’élu portois Henry Hippolyte a présenté un projet de motion pour sauver le RSTA, les divers intervenants ont plaidé à l’unanimité dans ce sens.

« Une union sacrée des Réunionnais »

Voilà pourquoi Maurice Gironcel et Ary Yee Chong Tchi Kan ont lancé un appel à renforcer la mobilisation à cette fin. « Nous devons tendre la main à toutes celles et tous ceux qui ne sont pas là aujourd’hui, car nous devons nous rassembler toujours davantage afin que soit mise en place une table ronde pour trouver une alternative positive au RSTA » , a déclaré le second orateur communiste.

JPEG - 59.7 ko
Ary Yee Chong Tchi Kan a lancé un appel à renforcer la mobilisation à cette fin. « Nous devons tendre la main à toutes celles et tous ceux qui ne sont pas là aujourd’hui, car nous devons nous rassembler toujours davantage afin que soit mise en place une table ronde pour trouver une alternative positive au RSTA ».

Les autres interventions, qui ont plaidé pour la solidarité en faveur des 40.000 compatriotes privés du RSTA, ont également souhaité « une union sacrée des Réunionnais pour cette cause noble ». Cette orientation défendue il y a déjà plusieurs semaines par le sénateur communiste Paul Vergès doit être prise en compte d’urgence par les décideurs. Même s’ils étaient absents samedi…

JPEG - 44.6 ko
Des artistes comme le Tamponnais Benoît Blard ont participé à l’animation culturelle de cette rencontre militante avec du maloya.

Correspondant

JPEG - 74.2 ko
JPEG - 44.6 ko
Des artistes comme le Tamponnais Benoît Blard ont participé à l’animation culturelle de cette rencontre militante avec du maloya.


Kanalreunion.com