Luttes sociales

« Réforme des Retraites : les députés privés de parole ! »

Huguette Bello à l’Assemblée nationale

Témoignages.re / 16 septembre 2010

La suspension de séance décidée par le président de l’Assemblée nationale est intervenue peu après qu’Huguette Bello soit intervenue. Elle a donc pu évoquer la question de la retraite des agriculteurs, celle des marins-pêcheurs, et le rétablissement du congé-solidarité.

Le gouvernement ayant opté, d’une part, pour la procédure d’urgence (une seule lecture à l’Assemblée nationale et au Sénat) et, d’autre part, pour celle du temps programmé (durée du débat fixée au maximum à 50 heures), les députés de l’opposition ont été privés de temps de parole bien avant la fin de l’examen des articles du projet de loi sur la retraite. Ainsi ils n’ont pas pu défendre tous leurs amendements.
Contrairement à une grande partie de ses collègues, Huguette Bello a pu s’exprimer ce matin (15 septembre), dans le cadre des explications de vote personnelles, juste avant que le président de l’Assemblée nationale décide de suspendre la séance.
Elle a profité de cette occasion pour évoquer trois sujets importants pour La Réunion : les retraites des agriculteurs, celles des marins-pêcheurs ou encore le congé-solidarité. Ces trois points faisaient l’objet de trois amendements déposés par la députée-maire de Saint-Paul.
« À La Réunion, en 2010, les trois-quarts des 15.000 agriculteurs à la retraite perçoivent une pension ne dépassant pas 365 euros par mois », a rappelé la députée, soulignant que le calcul de la pension s’effectue sur l’ensemble de la carrière, et non pas sur les 25 dernières années.
Pour les marins-pêcheurs, Huguette Bello note qu’ils sont condamnés actuellement à « des pensions extrêmement faibles et sont de plus en plus démunis ».
Enfin, la députée de La Réunion a soutenu la nécessité de rétablir le congé-solidarité destiné à favoriser l’embauche des jeunes tout en permettant à des travailleurs de partir à la retraite dans de meilleures conditions.
« Aujourd’hui, à La Réunion, la réactivation du dispositif de congé-solidarité fait l’unanimité et est souhaitée par l’ensemble des organisations syndicales et patronales. Les uns et les autres reconnaissent son apport non négligeable dans la lutte contre le chômage massif des jeunes ultra-marins, et qui, avec la crise, vient encore d’augmenter ».
La députée de La Réunion a conclu son intervention en regrettant que ces points n’aient pu être abordés comme ils le méritaient pour des raisons de procédure.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Malheureusement, il y a aussi, les retraites rabotées. Des personnes âgées ayant leurs nombres de trimestres se retrouvent à la retraite avec 570 euros par mois.
    quelle récompense ! même pas une embellie au moment de la retraite Mieux vaut ne rien faire !!! la retraite sera plus importante
    Puis que l’on parle beaucoup de Mutuelle actuellement, je pense que beaucoup d’entre nous ne pourrons plus la payer dans quelques temps, ni leurs charges. Personnellement, je ne peux même pas changer de lunettes et ++++ni voir de médecin !
    Je suis avec attention le travail, d’Huguette Bello ,qui pensent aux agriculteurs à leurs retraites mais ils sont riches eux..ils vendent une terre cela leur permet de vivre un bon bout de temps sans préoccupation. Mais les petits retraités ouvriers eux qu’est ce qu’ils vont vendre leur âme au diable... Je suis pour l’égalité des retraites à 6O, 62 ou 67 car les riches travailleurs auront toujours quelque argent en réserve, le pauvre ...RIEN, et ce ne sont pas eux qui mettent la sécu à plat car ils n’ont même pas de quoi faire l’avance de leurs soins.. surtout avec la mode actuelle d’élever le prix des consultations de façon exorbitantes. Mais, où allons nous !

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com