Luttes sociales

Rezistans’ rencontre l’URCOOPA

Lutte contre la vie chère

Témoignages.re / 4 juin 2013

Rezistans’ continue la bataille en solidarité avec Jardi Price. Une délégation a rencontré hier la Direction de l’Union réunionnaise des coopératives agricoles (URCOOPA) afin de demander des explications sur son refus de livrer Jardi Price. Dans un communiqué, le collectif donne sa position à la suite de cette entrevue.

« Dans notre action de soutien à l’entreprise Jardi Price, basée sur Saint-Pierre et dirigée par le couple Amourdom, nous avons clairement dénoncé l’abus de position dominante de la part de l’URCOOPA (voir articles de presse du jeudi 30 mai 2013). Un courrier a été transmis au Préfet de La Réunion.

Rezistans’ a rencontré ce lundi 3 juin 2013 Monsieur le Directeur général de l’URCOOPA et il en ressort que le motif évoqué pour justifier la non livraison d’aliments à Jardi Price est assez contradictoire de ce qui a été dit par voie de presse. Entre autres, l’URCOOPA dit qu’elle n’a pas livré les aliments parce qu’il considérait que le tonnage de Jardi Price était trop faible et qu’il fallait qu’elle se retourne vers les grossistes, infondée à notre sens. Face à cela, nous avons évoqué le fait que cela entraînait une marge supplémentaire, donc un prix plus élevé.

Mais à l’issue de cette entrevue, il en ressort les éléments positifs.

- L’URCOOPA affirme sa volonté de ne plus tenir compte du passé et qu’à l’avenir, Jardi Price sera approvisionnée directement par l’URCOOPA et de manière régulière.

- Concernant le préjudice causé par le dysfonctionnement (que nous avons démontré), l’URCOOPA adoptera le tarif (plus avantageux) du barème 500 tonnes par an (que nous trouvons insuffisant), donc une autre réunion de négociations aura lieu le 13 juin 2013 pour l’étude et propositions de compensations du préjudice financier.

- Il nous est annoncé une baisse des produits URCOOPA compris entre 9 et 44 euros la tonne en fonction des produits et cela à partir du 1er juin 2013 (suite à notre dénonciation du 29 mai ?).

Compte tenu de ces éléments positifs, Rezistans’ attend la réunion du 13 juin et sera très vigilant sur l’issue de cette rencontre.

Fidèle à notre combat contre la cherté de la vie, Rezistans’ demande aux détaillants des produits URCOOPA de répercuter la baisse des prix du fournisseur à la caisse en faveur des consommateurs. Aussi, nous appelons les consommateurs à nous remonter les informations de contrôle.

Nous réaffirmons à Monsieur le Préfet de La Réunion la nécessité d’une enquête administrative sur cette affaire et sur la politique de monopole et d’oligopole à La Réunion. »

Lettre au Préfet de La Réunion

Dans une lettre adressée au Préfet de La Réunion, Rezistans’ demande à l’État d’agir pour faire toute la lumière sur la politique économique de l’URCOOPA. Voici les revendications :

« Nous vous sollicitons pour que vous saisissiez les services de la concurrence et de la répression des fraudes afin qu’une enquête soit menée pour faire toute la lumière sur la politique économique de l’URCOOPA.

Nos interrogations sont :

- L’URCOOPA et ses filiales pratiquent-elles la politique du juste prix ?

- Est-elle en adéquation avec la logique coopérative ?

- Qui sont ses membres, actionnaires ? Quels sont les liens entre eux et les différentes entreprises filiales ? Il y a-t-il des liens de subordination entre l’URCOOPA, ses filiales et les magasins clients ?

- Y a-t-il une transparence sur la formation des prix ? Et combien de marges sont pratiquées en tenant compte des entreprises intermédiaires (s’il y en a) ?

- Les membres de l’URCOOPA sont-ils membres d’autres entreprises en lien et bénéficient-ils tous d’exonérations de charges et autres avantages fiscaux ?

Monsieur le Préfet, notre inquiétude est grande face au ravage des monopoles à La Réunion et nous avons la volonté que cessent de telles pratiques dans notre département, car il y va de l’intérêt de tous, de la liberté d’entreprendre, de l’emploi pour les Réunionnais, de la politique de baisse des prix clairement évoquée dans la loi de régulation économique du gouvernement en place.

A travers ce courrier, Rezistans’ vous demande d’en informer le ministre de l’Outre-mer, Monsieur Victorin Lurel, le ministre de l’Économie, des Finances et du Commerce extérieur, Monsieur Pierre Moscovici, pour que commence véritablement une politique publique de transparence et du juste prix à La Réunion. »


Kanalreunion.com