Luttes sociales

Saint-André et la CAF signent un Contrat territorial global

Action sociale

Témoignages.re / 24 décembre 2010

Pour renforcer l’aide aux familles dans divers aspects du quotidien, la municipalité de Saint-André et la CAF se sont engagées grâce à un Contrat territorial global.

La municipalité de Saint-André a signé la semaine dernière un Contrat territorial global (CTG) avec la Caisse d’allocations familiales (CAF). Il s’agira de mieux coordonner l’action sociale à Saint-André, selon quatre priorités : aider les familles à concilier vie professionnelle, vie familiale et vie sociale, soutenir la fonction parentale et faciliter les relations parents-enfants, accompagner les familles dans leurs relations avec l’environnement et le cadre de vie, et créer les conditions favorables à l’autonomie, à l’insertion sociale et au retour à l’emploi des personnes et des familles. Un coordonnateur se chargera de suivre la mise en œuvre du CTG et un Conseil local de l’action sociale va être créé.
Pour aider les familles, des actions concrètes sont au programme. A commencer par la création de 3 micro-crèches dans les quartiers de la ZAC Fayard, d’une micro-crèche à Grand Canal et l’amélioration de cinq structures Petite enfance de la ville. Pour la qualité de l’accueil, un lieu d’écoute professionnalisée devrait voir le jour, et un relais d’assistance maternelle va être ouvert. D’autres projets sont annoncés comme l’ouverture d’un camp pour adolescents en espace de loisirs, la création d’un atelier théâtre à Cambuston, le développement des Centres d’accueil collectif de mineurs pendant les vacances scolaires, le renforcement de l’action de prévention de la délinquance avec un meilleur accompagnement de la jeune population, la formation de 20 jeunes aux métiers de l’animation socioculturelle, la mise en œuvre d’un dispositif visant à prévenir l’illettrisme et à favoriser le soutien scolaire...
Pour soutenir les parents, des espaces de discussion et un accompagnement pour la gestion de leur budget vont être proposés.
Pour améliorer le cadre de vie des familles, l’amélioration très légère de l’habitat est au programme, ainsi que la possibilité de pratiquer des loisirs ou de partir en vacances. Le centre de vacances de La Saline devrait ainsi être réhabilité. Pour les personnes démunies et pour favoriser le retour à l’emploi, un Pass’social est à l’étude ainsi qu’une auto-école sociale.

EP


Kanalreunion.com