Luttes sociales

Sécurisation du collège de l’Oasis suite aux dernières agressions

Le Port

Témoignages.re / 8 mars 2011

Face à la répétition des actes de violence au collège de l’Oasis du Port, le Conseil général indique dans un communiqué partager l’inquiétude des parents d’élèves et des enseignants qui manifestent actuellement.
C’est pourquoi, dès les réunions qui s’étaient tenues en fin d’année 2010, le Conseil général s’est immédiatement engagé dans le cadre de ses interventions à mettre en place les dispositions nécessaires sur les aménagements qui contribuent à renforcer la sécurité à travers des travaux sur l’établissement.
Dans une lettre adressée aux parents d’élèves, le Conseil général a souhaité informer des derniers éléments sur l’avancement de ces travaux.
Voici la copie de cette lettre :

« Suite aux récents événements ayant touché le collège de I’Oasis, il m’est apparu important de vous faire un point d’avancement sur les opérations de sécurisation de l’établissement.
Ces pistes d’amélioration ont été repérées ensemble lors des visites sur site avec vos représentants et les représentants du collège.
Dans le cadre de financements déjà à disposition du collège lui-même ont été traités les points suivants :

- abattage des arbres présentant une gêne pour I’agent d’accueil (manque de visibilité),

- ajout d’un écriteau correct et clair pour indiquer I’interphone aux visiteurs.
Restent encore à réaliser les travaux figurant ci-dessous :

- pose de grillage sur les protections métalliques des menuiseries des bâtiments situés à I’avant du collège, et exposés aux jets de projectiles,

- traitement de la clôture avant dans sa zone la moins visible (environ 80 mètres à partir du gymnase) par la pose d’une double clôture à I’extérieur (objectif : limiter le franchissement de la clôture existante),

- suppression du portail en fond de cours du collège et remplacement par une clôture adaptée,

- remplacement du portail intermédiaire existant par un modèle plus adapté,

- remplacement des grilles sur le mur de clôture à I’arrière de l’établissement, dans les zones les plus critiques et/ou les plus exposées (comme vu ensemble, cet aménagement n’est pas nécessaire au niveau des zones d’habitat),

- rehausse des clôtures au niveau du portail des logements de fonction, et du portail d’accès du personnel,

- pose d’une plaque pleine (ou autre procédé équivalent) sur les fers du portail de I’accès de service (ces fers horizontaux sont effectivement utilisés comme point d’appui pour franchir le portail).
Pour l’ensemble de ces prestations et conformément aux règles de la commande publique, les consultations des entreprises de travaux sont en cours de réalisation par le collège. Le Conseil général apporte sa complète assistance technique à l’établissement. Ainsi, un démarrage des travaux devrait être possible dès la rentrée de mars 2011.
Par ailleurs, lors de nos différentes rencontres, il a été envisagé d’autres améliorations, directement prises en charge par ma collectivité et notamment :

- le réaménagement de l’ensemble de la clôture avant du collège. Un test préalable sera effectué dans le cadre de la réalisation de la première tranche de travaux de mars 2011 et l’avis du collège sera sollicité afin de valider ou non sa généralisation sur l’avant de l’établissement,

- l’installation de caméras de vidéo surveillance, notamment dans le cadre du Fonds Interministériel de Prévention de la Délinquance,

- l’aménagement des espaces isolés.
Sur cette dernière série d’interventions, je vous informe que les études de faisabilité sont déjà en cours et le Département doit prendre contact dans les prochains jours avec le collège afin de présenter le détail des opérations à venir (contenu, coûts, planning...), les intervenants, et afin d’obtenir la complète adhésion de la communauté scolaire. »


Grogne au collège de l’Oasis du Port

La situation toujours bloquée

Toujours pas de cours au collège de l’Oasis du Port hier où les parents d’élèves ont décidé de bloquer l’entrée à l’établissement scolaire. Une chaine cadenassée a été apposée sur le portail du collège pour empêcher la tenue des cours. Le personnel enseignant a continué également à exercer son droit de retrait. La situation ne semble pas être en voie d’amélioration. Les manifestants demandent la venue du recteur devant le collège. Demande à laquelle le responsable de l’académie n’a pas répondu favorablement pour l’heure. « Tant que le recteur ne se déplacera pas et que nous ne trouverons pas de solution sur la problématique de la sécurité, nous ne reprendrons pas les cours », prévient Thierry Chabriat, représentant syndical du SE-UNSA.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • le conseil général comme la mairie du Port ont donné suite aux propositions formulées en décembre, lors de la précédente agression. ces deux collectivités ne peuvent agir que dans le champ de compétence qui est le leur : le bâti pour le conseil général, la médiation dans le quartier pour la mairie.
    mais ce que nous, parents, voulons, c’est bénéficier de plus de moyens humains, nous demandons une infirmière à temps plein, un conseiller d’éducation psychologue, trois aides éducateurs et un CPE supplémentaire.
    le quartier est un quartier difficile, ce n’est faire offense à personne que le dire. le fait d’être en "ambition réussite" confère (ou conférait jusque là), le droit à des moyens supplémentaires. c’est ce que nous exigeons.
    lorsque le rectorat fait savoir que le collège a autant de moyens que les autres, sur le plan humain, c’est d’un cynisme absolu. car le rectorat "oublie" volontairement que ces collèges dans les quartiers difficiles doivent bénéficier de plus de moyens humains (financiers aussi, ne serait-ce que pour que chaque enfant ait des livres)

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com