Luttes sociales

SIB : réunion prévue ce vendredi à la Direction du Travail

Le combat des travailleurs de la Société industrielle de Bourbon

Correspondant Témoignages / 28 février 2014

Pour les travailleurs de la Société Industrielle de Bourbon (SIB), soumis aux ordres des patrons parisiens de l’entreprise Colgate-Palmolive, le combat continue face au risque de la liquidation de l’entreprise réunionnaise décidée par les patrons de France. Et après trois mois de lutte pour faire respecter leurs droits et leur dignité, les travailleurs réunionnais seront-ils entendus pour une solution concertée et juste ?

JPEG - 48.3 ko
Les délégués syndicaux du personnel de la SIB lors d’échanges lundi dernier.

Il se trouve que hier après-midi, dans les locaux de la SIB au Port, une réunion a eu lieu entre les délégués du personnel et la direction de l’entreprise. Mais même très tard dans la soirée, nous n’avons pas pu avoir d’informations sur les résultats de cette rencontre.

Par contre, Clara Derfla, une responsable de la CGTR-Sud qui soutient ce combat des travailleurs, nous a signalé qu’une réunion est prévue ce vendredi matin à partir de 8 heures 30 entre les représentants syndicaux du personnel et la direction de la SIB au siège de la Direction du Travail à Saint-Denis (la DIECCTE – Direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi de La Réunion). On verra ce que donnera cette nouvelle rencontre.

En tout cas, mercredi soir, sur la chaîne de télévision LCP (La Chaîne Publique), le ministre du Travail a été longuement interrogé par plusieurs journalistes sur la politique du gouvernement pour redresser la situation sociale de la France. Parmi les diverses pistes de solutions proclamées par le gouvernement afin de sortir de la crise et de respecter les droits des travailleurs en France, Michel Sapin a déclaré à plusieurs reprises qu’il faut à tout prix « davantage de dialogue social ».

Mais qu’en est-il à La Réunion lorsqu’on voit ce qui se passe depuis trois mois à la SIB, où les travailleurs sont menacés d’être mis à la porte de leur entreprise par les patrons de Colgate-Palmolive sans la moindre concertation ? Où en est-on du dialogue social avec les travailleurs réunionnais, prôné par le ministre du Travail en France ? Réponse aujourd’hui.

 Correspondant 


Kanalreunion.com