Luttes sociales

Solidaires dénonce la violence constituée par la garde à vue

Alexis Chaussalet interpellé aux aurores

Témoignages.re / 17 février 2011

« La réponse policière n’est certainement pas celle qu’attend la jeunesse de ce pays. », affirme Solidaires-Réunion.

L’Union Syndicale Solidaires-Réunion dénonce la violence que constitue la mise en garde à vue (même pour quelques heures) du représentant de l’UNL, juste parce que cette organisation avec d’autres, s’oppose avec fermeté à la politique de destruction du Service Public de l’Education.

L’Ecole pour nos jeunes, en particulier dans un département où le nombre d’élèves augmente chaque année et où l’illettrisme est un fléau doit être la priorité des priorités.

La réponse policière n’est certainement pas celle qu’attend la jeunesse de ce pays.


Kanalreunion.com