Luttes sociales

Solidarité avec une famille réunionnaise touchée par un deuil cruel

Un policier réunionnais se suicide à Bois-Colombes

Témoignages.re / 16 août 2012

Un policier réunionnais travaillant en métropole s’est suicidé avec son arme de service ce lundi 13 août 2012 dans les locaux de l’antenne de police de Bois-Colombes (Hauts-de-Seine). À l’origine de ce geste désespéré, il semblerait qu’il y ait eu des problèmes familiaux. Selon l’un de ses collègues, l’homme ne supportait plus l’éloignement par rapport à sa famille restée à La Réunion. À plusieurs reprises, il avait émis le souhait de rentrer dans le département. En vain. Ce policier était originaire du Tampon. Il avait 27 ans.

« C’est le pire des drames qui puisse arriver », confie un policier réunionnais travaillant en France. « Avec la distance, beaucoup finissent par tomber dans la dépression, et malheureusement, certains finissent par se suicider », ajoute-t-il. « Il était seul en métropole, sa famille était à La Réunion, l’éloignement était difficile à supporter pour lui », continue ce policier.
Pour lui, « ce drame prouve le caractère inhumain de l’administration ». Le policier réunionnais qui s’est donné la mort aurait en effet émis à plusieurs reprises le souhait de retourner auprès des siens à La Réunion, sans succès. Il s’est suicidé ce lundi avec son arme de service dans les locaux de la police à Bois-Colombes.
Le gardien de la paix de 27 ans n’a laissé aucune lettre pour expliquer les raisons de son geste. Le service de police judiciaire des Hauts-de-Seine a été saisi.

 Rappelons par ailleurs que des fonctionnaires ultramarins se mobilisent depuis un certain temps pour alerter les élus sur leur situation. Ils demandent une réforme du système de mutation actuel.


(Source Imaz Press Réunion)

• Le PCR : « faire toute la lumière sur ce drame »

Le PCR dans un communiqué à retrouver ci-après a réagi à la mort du policier qui était en poste en France.

« Le Parti Communiste Réunionnais apprend avec stupeur la mort d’un jeune policier réunionnais à Paris qui a mis fin à ses jours.

Le PCR présente à la famille éplorée ses sincères condoléances.

En l’absence d’information plus précise, le PCR demande aux autorités de faire toute la lumière sur ce drame et qu’une enquête soit rapidement ouverte
 ».
• L’AJFER : « Des mesures d’urgence doivent être prises »

Au suicide d’un policier Réunionnais en France, l’AJFER souligne dans le communiqué ci-dessous qu’« il semblerait que ce ne soit pas la première fois que de tels drames se produisent ».

« Nous apprenons qu’un jeune fonctionnaire de police Réunionnais, originaire du Tampon, exerçant en France hexagonale a mis fin à ses jours hier, dans le commissariat où il travaille.

Toute l’équipe de l’AJFER tient à présenter ses sincères condoléances à la famille et aux proches.

Nous avons également une pensée pour ses collègues, notamment Réunionnais, qui sans nul doute sont affectés par ce drame. Tous, souvent éloignés de leur famille, de leur culture et voyant leurs chances de revenir à La Réunion retarder au fil du temps, peuvent, à un moment, dans un geste de désespoir, commettre des actes irréversibles.

Depuis plusieurs mois, nombre de personnes essaient d’alerter les pouvoirs publics sur les conditions de vie des fonctionnaires de police Réunionnais, en attente notamment de mutations pour La Réunion.

Entre autres, nous avons rappelé que derrière les chiffres se jouent de véritables drames humains et que la situation était telle, que l’on ne pouvait espérer une amélioration des choses en l’absence de mesures concrètes pouvant redonner des perspectives aux expatriés.

Il semblerait que ce ne soit pas la première fois que de tels drames se produisent. Nous ne pouvons plus fermer les yeux sur ce qui se passe. Des mesures d’urgence doivent être prises ».


Kanalreunion.com