Luttes sociales

SUD-PTT revendique la priorité à l’embauche des Réunionnais d’ailleurs et d’ici

500 postes à pourvoir dans les années à venir à La Poste

Témoignages.re / 27 février 2013

Le syndicat SUD-PTT demande un changement dans la politique de recrutement de La Poste. Il demande d’abord la priorité aux Réunionnais mutés en France qui veulent rentrer au pays, puis la recherche de compétences à La Réunion. Le recours à la bourse d’emplois de La Poste ne devant être qu’un ultime recours.

Deux jours après le rassemblement du Collectif des fonctionnaires ultramarins portant la revendication du retour au pays des Réunionnais qui sont en service en France, le syndicat SUD-PTT a organisé hier une conférence de presse pour porter une revendication similaire.

Selon les chiffres obtenus, 500 postiers réunionnais, essentiellement des fonctionnaires, vont partir à la retraite dans les prochaines années. Cela représente 25% des effectifs de La Poste de notre île, tous les services et tous les niveaux de responsabilités sont concernés.

Pour assurer les remplacements, SUD-PTT propose la méthode suivante.

Tout d’abord, la priorité aux Réunionnais en service dans La Poste en France et qui désirent rentrer au pays. Parmi eux se trouvent des fonctionnaires qui cherchent à rentrer depuis une trentaine d’années.

En 2010-2011, plus de 100 jeunes Réunionnais sont partis travailler à La Poste en France avec le CNARM. Pourront-ils un jour revenir travailler à La Poste dans l’île ?

En second lieu, SUD-PTT demande de privilégier l’emploi réunionnais.

Enfin, si ces deux démarches ne permettent pas de pourvoir aux besoins, alors le recours à la bourse d’emplois sur l’ensemble de la République.

D’après le syndicat, c’est actuellement la bourse aux emplois qui est privilégiée par la direction, ce qui ne va pas dans le sens de l’emploi des Réunionnais à La Réunion, ou de la promotion à de hautes fonctions d’encadrement.

Pour faire face aux besoins à venir, SUD-PTT demande des emplois durables, pas des contrats de professionnalisation. Le syndicat demande aussi que soit tenu compte des particularités de La Réunion telles que la hausse continue de la population, le réseau routier saturé, ou le relief escarpé.

Enfin, SUD-PTT demande à la direction que les dossiers préparant la Commission du dialogue social du 4 mars soient plus complets.

M.M.

La position de la Direction de La Poste

Dans un communiqué publié après la conférence de presse de SUD-PTT, la Direction de La Poste a donné sa position :

« La Poste s’étonne qu’une conférence de presse ait été tenue ce jour (hier-NDLR) par une organisation professionnelle au sujet de la politique d’emploi de l’entreprise.

En effet, toutes les organisations professionnelles sont invitées de longue date, pour une instance de dialogue social le 4 mars 2013, qui prévoit de présenter le bilan de la politique d’emploi 2012 et les prévisions pour 2013.

A La Réunion en 2011 et en 2012, plus de 570 postiers ont été promus.

A La Réunion en 2011 et en 2012, plus de 50 jeunes ont été recrutés par La Poste à l’issue de contrats de professionnalisation.

Pour 2013, 24 jeunes en contrats de professionnalisation ont d’ores et déjà été sélectionnés par La Poste et le Pôle Emploi.

La Poste de La Réunion rappelle que la politique de l’emploi du département sera présentée le 4 mars 2013 à l’ensemble des représentants du personnel.


Kanalreunion.com