Luttes sociales

Un an déjà !

Appel de l’Ermitage

Céline Tabou / 20 décembre 2013

Les représentantes de l’Appel de l’Ermitage ont célébré leur premier anniversaire sur le lieu même de leur création, le 18 décembre 2012. Parties du constat que la pauvreté devenait extrême, Raïssa Noel et Frédérique Técher ont décidé d’appeler à l’union pour l’abolition de l’extrême pauvreté » à La Réunion, avant 2015.



JPEG - 67.4 ko
En avant vers de nouvelles victoires pour l’Appel de l’Ermitage.

Durant la matinée de mercredi, plusieurs intervenants ont expliqué les raisons de leur engagement et l’importance « d’envahir l’île avec cette initiative, parce qu’on n’a pas le choix et personne ne peut échapper au système », a expliqué Denis Irouva.

Agir plutôt que constater

Pour Pierre Thiebaut, le combat mené par les deux jeunes femmes est parti du constat de Sylvère Barret de l’aggravation de la situation des plus démunis dans son quartier. Pierre Thiebault a salué le travail réalisé par ce dernier et appelé au rassemblement pour continuer cette lutte. De son côté, Raïssa Noel a rappelé les six propositions faites par l’association :
- procurer un « reste à vivre » supérieur à 10 euros par jour à chaque Réunionnais, soit 300 euros mensuels, nets de charges ;
- effacer la dette des plus pauvres ;
- proposer à chacun un logement adapté, digne et décent ;
- supprimer la loi qui oblige les enfants à rembourser l’allocation vieillesse des parents ;
- assurer à chacun une activité de proximité qui leur permettra d’avoir une retraite décente ;
- sortir de la pauvreté par le développement des AGR (activités génératrices de revenus).

Cette dernière a également retracé toutes les actions menées durant une année comme la rencontre avec le sous-préfet à la cohésion sociale, Ronald Boillot, le 19 mars 2012. Mais aussi la lettre au Président de la République, les conférences et créations de comité dans l’île, et encore le dépôt de 3.000 signatures auprès du député européen, Younous Omarjee, pour la préservation du Fonds Européen d’Aide aux plus Démunis.

Un Conseil Municipal des Pauvres a d’ailleurs été créé, le 4 août pour que « les pauvres prennent le pouvoir pour abolir l’extrême pauvreté avant 2015 ». Lors de ce conseil municipal des pauvres, Gilmée Vochrée a été élue maire. Cette dernière a rappelé, le 18 décembre 2013, : « je suis maire pour les pauvres, je ne suis pas maire pour l’argent ». Pour Reine-Claude, représentante de Trois Bassins, la lutte menée est indispensable, a-t-elle expliquée.

Porter la bataille sur la scène politique

2015 est l’année que se sont fixée les chefs d’Etat du monde entier pour abolir l’extrême pauvreté dans le monde. Alors que des pays du Sud sont parvenus à réduire le taux de pauvreté, à La Réunion, la « situation est hors norme » et la pauvreté gagne un peu plus de terrain.

Pour conclure, Raïssa Noel a affirmé qu’il faut « que nous tous, on trouve les solutions pour lutter contre la pauvreté ». De son Ary Yee Chong Tchi Kan, mandaté par la Maire Gilmée Vochré pour porter la bataille des pauvres aux municipales, a pointé du doigt l’absence d’avancée du gouvernement en la matière et le soutien du Parti Communiste Réunionnais dans cette bataille. « Les pauvres ne sont pas représentés, parce que les élus font partie des 10% les plus riches » de la société. Raison pour laquelle, « le PCR a mis dans son programme plusieurs points destinés à réduire la pauvreté », due en grande partie au manque d’emploi. Ce dernier a rappelé les propositions de son parti, comme la création de deux grands services d’aide à la personne et de la protection de l’environnement, l’autonomie énergétique, créatrice d’emplois et l’autosuffisance alimentaire.

Pour l’ensemble des participants et représentants de Comités dans l’île, la lutte contre la pauvreté est une priorité pour sortir plus de la moitié de la population de la misère et de l’"apartheid social » dans lequel des milliers de réunionnais sont victimes. La matinée s’est clôturée par un gâteau d’anniversaire, dont la première bougie a été soufflée par l’ensemble des participants.

 Céline Tabou 


Kanalreunion.com