Luttes sociales

« Un bilan voté à l’unanimité par tous les adhérents »

Congrès de l’UNEF-Réunion

Céline Tabou / 2 avril 2011

À l’occasion d’une conférence de presse, les membres du bureau de l’Union nationale étudiante de France ont annoncé le vote de la nouvelle direction, la « réaffirmation de l’appartenance du bureau local à la majorité nationale et le soutien total des adhérents au bilan d’activité ».

Durant deux jours, sur les deux campus du Moufia et du Tampon, les membres de l’UNEF se sont prononcés sur le bilan national et local du syndicat. À la clôture de ce congrès, Stéphane Maillot a été élu président de l’UNEF, Émeline Vidot a été reconduite secrétaire générale, Steven De Clerq est devenu trésorier et Bruno Albac, trésorier adjoint.

« Les adhérents ont soutenu le bilan d’activité nationale, notamment les cinq points principaux qui sont la lutte contre la réforme des retraites qui a concerné la jeunesse mais particulièrement les étudiants ; la lutte contre la suppression de poste ; le Festival mondial de la jeunesse et des étudiants qui a été l’occasion pour nous de rencontrer des étudiants venus du monde entier ; et la réactivité de l’UNEF sur la question du droit d’expression des organisations lycéennes et la lutte contre la répression policière », a expliqué Stéphane Maillot.

Selon les syndicalistes, le point d’orgue de ce congrès a été le vote à la majorité absolue du bilan d’activité, qui « démontre que les adhérents soutiennent les idées et projets de la direction qui pendant deux ans a lutté pour les droits des étudiants ». D’ici 2013, la nouvelle équipe aura plusieurs points à traiter : la lutte accrue pour l’égalité des chances et l’égalité sociale, la bataille pour « conserver les droits acquis et en acquérir d’autres », l’accès au logement pour les étudiants, qui « doivent n’avoir que le CROUS comme opérateur privilégié, bien que celui de La Réunion manque de moyen, nous tenons à ce que les étudiants puissent se loger auprès d’instances destinées aux étudiants et non dans le privé ».

D’autres perspectives ont également été mises en évidence, l’allocation d’autonomie pour tous les étudiants, l’accès à la culture et à la santé, et l’insertion professionnelle des étudiants, « l’université de la Réunion est la dernière des universités de France dans le domaine de l’insertion professionnelle ». Sur les questions immédiates, l’UNEF participera au conseil administratif exceptionnel le 14 avril pour discuter de la suppression des rattrapages et le président, Stéphane Maillot et sa secrétaire générale, Émeline Vidot iront en France pour participer à une formation à la mutualité et assister au Congrès national de l’UNEF à Montpellier, « nous sommes dans la continuité des actions menées ces deux dernières années », a conclu Stéphane Maillot.

Céline Tabou


Kanalreunion.com