Luttes sociales

Un chômage toujours aussi élevé dans l’Union européenne

Plus de 26 millions de demandeurs d’emploi

Céline Tabou / 4 novembre 2013

L’institut Eurostat a annoncé un taux de chômage de 12,2% dans la zone euro et 11,0% dans l’UE28. Dans les deux zones, les taux ont augmenté par rapport à septembre 2012, où ils se situaient respectivement à 11,6% et 10,6%.

JPEG - 40.8 ko
Le chômage ne cesse d’augmenter dans l’UE28 et dans la zone euro. Les jeunes sont principalement touchés. Le plan “Emploi des jeunes” lancé par les dirigeants européens en février, et devant être pleinement opérationnel d’ici le 1er janvier 2014, améliorera-t-il la situation ?

26,872 millions d’hommes et de femmes étaient au chômage dans l’Union européenne des 28, dont 19,447 millions dans la zone euro. Comparé à septembre 2012, 978.000 personnes sont venues grossir les rangs dans l’UE28 et 996.000 dans la zone euro. Pour certains économistes, il s’agit d’un « taux de chômage stable » , ce qui est « ce qu’on peut avoir de mieux dans le contexte actuel », a estimé Marie Diron, économiste chez Ernst&Young.

Un niveau record qui perdure

Des disparités importantes persistent entre les pays du Nord et ceux du Sud. Les taux de chômage les plus faibles sont été enregistrés en Autriche (4,9%), en Allemagne (5,2%) et au Luxembourg (5,9%), et les plus élevés en Grèce (27,6% en juillet 2013) et en Espagne (26,6%). La France, avec un taux de chômage de 10,9%, fait un petit peu mieux que la moyenne.

De son côté, l’Irlande a un taux de chômage en recul, passant en octobre à 13,2% contre 13,3% en septembre 2013. En septembre 2012, le taux était de 14,7%. Le nombre de chômeurs passe sous la barre des 400.000 pour la première fois depuis mai 2009, selon des données publiées par l’Office central des statistiques irlandais. Un encouragement pour les autorités qui va sortir du plan d’assistance financière à la fin de l’année, après plusieurs années d’austérité.

Pour Laszlo Andor, Commissaire européen en charge de l’Emploi, ce taux de chômage « continue de menacer la reprise économique dans l’UE » , ajoutant qu’il y a des risques de former « une génération perdue ». En septembre 2013, le taux de chômage des jeunes s’est élevé à 23,5% dans l’UE28 et à 24,1% dans la zone euro, contre respectivement 23,1% et 23,6% en septembre 2012. En septembre 2013, 5,584 millions de jeunes de moins de 25 ans étaient au chômage dans l’UE28, dont 3,548 millions dans la zone euro, a indiqué la note d’Eurostat.

Vers une génération perdue

Le nombre de jeunes chômeurs a diminué de 57.000 dans l’UE28, mais augmenté de 8.000 dans la zone euro, par rapport à septembre 2012. Face à l’ampleur de la situation, l’Union européenne a décidé de lancer un plan contre le chômage des jeunes, mais le contexte économique et social ne laisse pas présager des changements profonds pour l’emploi de ces derniers.

En février, les dirigeants européens ont lancé l’initiative “Emploi des jeunes” de 6 milliards d’euros, devant être pleinement opérationnelle d’ici le 1er janvier 2014. De plus, les ministres européens ont adopté la garantie pour la jeunesse en février 2013, acceptant une aide financière aux États membres afin qu’ils développent leur propre garantie. Mais ce financement dépend des fonds européens prévus dans le budget à long terme, qui doit encore être approuvé, a expliqué le site Euractiv.

Malgré cela, « c’est trop peu et trop tard », a affirmé l’eurodéputé Jo Leinen. « Nous avons investi 160 milliards dans le sauvetage des institutions financières. Ne devrions-nous pas allouer plus de 6 [milliards] pour les jeunes ? », s’est-il demandé lors de l’évènement "Love Youth Future" au Parlement européen le 15 octobre.

Céline Tabou


Kanalreunion.com