Luttes sociales

Un colloque pour structurer les services d’aide à la personne

Lancement du GIP-SAP

Témoignages.re / 25 novembre 2010

Un colloque est organisé au Conseil général, les 19 et 30 novembre, pour lancer le GIP-SAP. Objectif de ce GIP-SAP, permettre aux services à la personne de se développer.

Le lancement officiel du GIP-SAP, c’est-à-dire du Groupement d’intérêt public dédié au développement des services d’aide à la personne aura lieu les 29 et 30 novembre au Palais de la Source sous la forme d’un colloque. L’occasion de balayer la problématique de l’aide à la personne avec l’ensemble des acteurs concernés pour préparer la programmation 2010-2014. Le GIP-SAP a reçu l’agrément préfectoral le 1er octobre, et comme l’a précisé la présidente du Conseil général Nassimah Dindar, le soutien de tous les acteurs au niveau national, notamment Nora Berra, ancienne secrétaire d’État en charge des Aînés. La dépendance a depuis été annoncée comme une priorité du chef de l’État.
Le GIP-SAP n’a pas vocation à embaucher, ni à se substituer aux associations et entreprises. Son objectif est de structurer les services d’aide à la personne. Avec une soixantaine de structures agréées, le secteur est dynamique à La Réunion mais demeure fragile. 6% des salariés, soit 12.000 personnes y travaillent. On estime qu’en 2020 près de 24.000 ménages pourraient solliciter ces services. Cependant, les associations connaissent des difficultés financières et finissent par disparaître comme récemment l’ARAST. Le GIP-SAP sera une « force de proposition », « un bloc d’expertise », a expliqué Ibrahim Dindar, pour « éviter un 2ème ARAST » et accompagner un secteur en plein développement. Il devrait « booster la création d’emplois et la professionnalisation dans le domaine », favoriser ainsi l’intégration des anciens employés de l’ARAST. 58% ont en effet retrouvé du travail. Les questions de formation, de modèles économiques viables pour les structures, du coût pour les usagers, de l’évaluation des activités d’aide à domicile seront abordées par le GIP-SAP. Une vingtaine de salariés feront fonctionner ce guichet unique.
Le Conseil général, le Conseil régional, l’Association des maires sont les membres fondateurs de ce « nouvel espace de coopération et de partenariat ». Les associations, entreprises qui oeuvrent dans le secteur pourront également intégrer le GIP-SAP.
Le colloque prendra la forme d’une table ronde et d’ateliers. Lundi 29 novembre, la table ronde aura pour thème : “le vieillissement de la population à La Réunion : enjeux et perspectives”. Mardi 30, quatre ateliers porteront sur la formation, les perspectives d’emploi, le financement, et la place des aidants familiaux.

EP


Kanalreunion.com