Luttes sociales

Un coup de pouce pour les Saint-Leusiens exclus du système bancaire

Sophie Périabe / 25 mars 2011

Le CCAS de Saint-Leu et Créa-Sol (Caisse d’Épargne) ont signé ce jeudi 24 mars 2011 une convention pour permettre l’accès au micro-crédit personnel aux personnes exclues du système bancaire.

Le CCAS proposera dès la semaine prochaine, en complément de son dispositif d’aides financières, une autre alternative au public de Saint-Leu qui n’a pas accès aux emprunts bancaires classiques.
Montant maximum du prêt : 3.000 euros, au taux de 1,75%, pour une durée de remboursement de 36 mois maximum.
Le CCAS sélectionnera les candidats pour leur proposer un prêt adapté à leur besoin et à leur capacité de remboursement. Le dossier sera ensuite transmis à Créa-Sol qui décidera de l’attribution du prêt. Ce partenariat s’inscrit dans le cadre de la loi de cohésion sociale.
Le micro crédit s’adresse à un large public dont les ressources mensuelles sont inférieures ou égales à 1.500 euros : les travailleurs aux revenus modestes, les demandeurs d’emploi, les érémistes, les autres minima sociaux, les retraités, les personnes n’ayant pas accès au crédit comme les intérimaires.
Les projets d’emploi, de mobilité, de logement, de moyen de locomotion, d’obtention d’un permis de conduire, de formation, de soins médicaux, d’équipements de première nécessité ou encore de financement des études sont quelques exemples de prise en charge par Créa-Sol qui « s’engage à donner une réponse sous 5 jours » a annoncé Pierre Daveri, le responsable de Créa-Sol ce jeudi lors de la signature de la convention en salle du conseil municipal.
« Il s’agit pour nous de faciliter les démarches et de repérer les besoins ainsi que les familles correspondant aux critères. Des familles qui bénéficieront d’un accompagnement social et budgétaire du CCAS. Un conseiller en économie sociale et familiale va être recruté pour mener à bien cette action », a conclu Thierry Robert, le maire de Saint-Leu.

 Sophie Périabe 


Kanalreunion.com