Luttes sociales

« Un(e) Réunionnais(e) pour le Foyer de la Petite Enfance de Sainte-Suzanne »

AJFER-Nou lé Kapab

Témoignages.re / 28 janvier 2014

Dans un communiqué, l’AJFER-Nou lé Kapab avertit sur un scandale en préparation. Le poste de directeur du Foyer de la Petite Enfance de Sainte-Suzanne pourrait être offert à une personne extérieure à La Réunion alors que des Réunionnais sont capables d’occuper ce poste. L’AJFER-Nou lé Kapab souligne que la responsabilité de Daniel Alamélou, conseiller général de Sainte-Suzanne, est pleinement engagée car cette structure est gérée par le Conseil général de La Réunion.

Depuis des années l’AJFER - Nou Lé Kapab mène la lutte pour la priorité à l’embauche des Réunionnais, avec un certain nombre de victoires. Malgré les discours engagés de certains dirigeants du pays, et la différence entre les volontés affichées et la réalité, cette bataille nécessite une vigilance de tous les instants.

Une nouvelle fois, l’AJFER - Nou Lé Kapab a été interpellée suite à un éventuel recrutement d’une personne venant de l’extérieur alors qu’il existe des Réunionnais compétents pour occuper le poste concerné. Il s’agit cette fois du Foyer de la Petite Enfance de Sainte-Suzanne qui attend un directeur.

Géré et financé par le Conseil Général, cette collectivité semble, pourtant attacher au recrutement local, affirmé à plusieurs reprises par la présidente, mais aussi par un certain nombre de Conseillers Généraux, dont celui de Sainte-Suzanne, allant même jusqu’à la mise en place d’un Plan pour l’insertion des Réunionnais.

L’opacité qui entoure cette nomination et les éléments reçus par l’AJFER-Nou Lé Kapab à ce jour laissent craindre le recrutement d’une personne venant de l’extérieur au poste de directeur (trice) du Foyer de la Petite Enfance de Sainte Suzanne.

La responsabilité du Conseil Général, et plus particulièrement celui du conseiller général de Sainte Suzanne, est pleinement engagée.

A diplômes et compétences égales, les Réunionnais, formés par l’école de la République et notamment par l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique, doivent pouvoir travailler à La Réunion. Pour rappel, cette revendication se justifie par la pénurie d’emplois que connait notre département, mais aussi par la nécessité que les jeunes puissent participer au développement de leur pays.

Nous ne pouvons pas tolérer que dans un contexte économique et social difficile, un seul poste échappe à un(e) Réunionnais(e).

Face à cela, l’AJFER - Nou Lé Kapab surveillera de près la nomination d’un(e) directeur (trice) au Foyer de la Petite Enfance de Sainte-Suzanne.

L’AJFER - Nou Lé Kapab exige la transparence et demande au Conseil Général de tout faire pour que ce poste soit attribué à un(e) Réunionnais(e).

Il s’agit là d’une bataille globale pour l’emploi aux Réunionnais, car pas un emploi disponible à La Réunion ne doit échapper aux personnes formées à La Réunion.

Pour l’AJFER-Nou Lé Kapab
Gilles Leperlier,
Président


Kanalreunion.com