Luttes sociales

Un succès de la mobilisation, très encourageant pour les luttes à venir

Les manifestations du 12 septembre

Témoignages.re / 14 septembre 2017

Suite à la réussite — surprenante pour certains — des manifestations organisées ce mardi 12 septembre à La Réunion et en France pour protester contre les graves injustices du projet gouvernemental sur la réforme du code du travail, il y a bien des enseignements à tirer sur la suite des combats à mener dans ce sens.

JPEG - 89.2 ko

Tout d’abord, on ne soulignera jamais assez le succès de ces manifestations, aussi bien à Saint-Denis de La Réunion que dans de nombreuses villes de France pour protester contre la politique gouvernementale. Ce succès a été souligné par de nombreux observateurs comme par les organisateurs et les acteurs de ces manifestations. D’autant plus que, pour certains commentateurs, cette mobilisation n’était pas évidente avant l’événement lui-même, en raison du contexte politique marqué par beaucoup de confusions dans l’opinion.

Ensuite, après l’appel officiel lancé par 3 organisations syndicales, la CGT (CGTR à La Réunion) ainsi que l’UNEF (Union Nationale des Étudiants de France) et la FSU (Fédération Syndicale Unitaire), on a constaté la présence dans la foule des manifestants, des représentants de bien d’autres syndicats, comme FO (Force ouvrière). Ce fut bien la démonstration que dans l’ensemble de la population il y a un refus de la politique de casse sociale menée par le gouvernement.

Des échanges très chaleureux

À ce sujet, nous devons également rappeler que le Parti Communiste Réunionnais avait lui aussi appelé la population à apporter son soutien à cette manifestation. D’ailleurs, le PCR était représenté par une forte délégation, accompagnée de ses dirigeants, dont sa sénatrice Gélita Hoarau, son président Élie Hoarau et plusieurs membres du Secrétariat du Parti, comme Ary Yée-Chong-Tchi-Kan, Ginette Sinapin, Camille Dieudonné, etc.

On a pu remarquer aussi la présence de plusieurs membres du Comité Central du PCR, qui ont eu à cette occasion — comme les autres dirigeants du Parti — des échanges très chaleureux avec de nombreux militants et responsables des organisations syndicales, politiques et associatives solidaires de ce combat. Cela prouve à quel point le rassemblement sans exclusive préconisé par le PCR pour changer fondamentalement la politique dans notre pays est soutenu par de plus en plus de nos compatriotes.

Un signe d’encouragement

En France aussi tout le monde s’accorde à dire que le chiffre de 200.000 personnes annoncé par certains a été largement dépassé et de nombreuses organisations syndicales, politiques et associatives ont participé à ce combat, qui a finalement mobilisé plus de 400.000 personnes. Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, a exprimé sa satisfaction et ses remerciements à toutes celles et tous ceux qui ont contribué à la réussite de cette « très forte mobilisation », qu’il considère comme « une première ».

Il a également affirmé que c’est de bon augure pour les manifestations qui vont se succéder. D’ailleurs la CGT a déjà prévu une autre mobilisation, le 21 septembre prochain, soit la veille de la présentation du projet de texte des ordonnances au Conseil des ministres.

Suite à l’élection présidentielle, aux législatives et à l’esprit de résignation cultivé par certains politiciens irresponsables, cette mobilisation est sans aucun doute un signe d’encouragement à la lutte à poursuivre.