Luttes sociales

Une belle victoire

Fin de grève dans les centrales thermiques du Gol et de Bois Rouge

YVDE / 7 décembre 2009

A l’issue de négociations serrées, les grévistes des centrales thermiques du Gol et de Bois Rouge ont obtenu satisfaction sur un certain nombre de revendications. Le travail a repris samedi soir, dès la signature d’un protocole d’accord.

La grève des 120 agents des centrales thermiques du Gol et de Bois Rouge s’est terminée samedi soir après quatre jours de grève et de négociations marathon. Ce mouvement qui s’inscrit aussi dans la défense du service public a permis aux sections syndicales CGTR d’obtenir la création d’une Union économique et sociale rassemblant le Gol et Bois Rouge. Un point de désaccord subsiste cependant puisque la Direction n’a pas voulu intégrer celle du Moule (Guadeloupe). Cet accord ouvre la voie à la création d’un Comité central d’établissement. Il traitera notamment les questions d’organisation du travail. Un accord de participation sera mis en place pour les résultats de 2010. En attendant, une enveloppe a été dégagée pour verser, en deux parties, une prime exceptionnelle au titre de 2009.
Les salaires de 1,4 à 2 SMIC — soit 60% des employés — percevront un niveau de rémunération supplémentaire. Lequel sera mis en place en janvier, avec effet rétroactif au 1er décembre 2009. Quatre véhicules de service par site seront mis à la disposition des travailleurs d’astreinte, en remplacement du forfait kilométrique. Le budget de chacun des comités d’entreprises calculé sur la base de la masse salariale (0,2%) sera revalorisé de 20% environ, en prenant en compte les salariés non employés directement par les centrales thermiques, (gardiens, Direction, service de nettoyage…).
La part employeur du régime de retraite sera abondée de 2% et, avec un co-financement des travailleurs, sera mis en place le chèque emploi universel pour la garde des enfants de trois ans. Des dispositions améliorant les conditions de travail des agents en service continu et en astreinte ont été prises.
Une belle victoire, même s’il reste des points de désaccord qui trouveront peut-être leur solution devant la justice. Dès la signature du protocole d’accord, les grévistes ont repris leur travail pour éviter de nouveaux délestages. Mais sans doute aurait-on pu éviter cette grève qui a entraîné des coupures d’électricité et d’eau, si la Direction des centrales thermiques avait négocié positivement du 26 novembre 2009 (début du préavis de grève) au 2 décembre, premier jour de la grève.

YVDE



Un message, un commentaire ?



Messages






  • ...sauf que celle-ci s’est faite comme d’habitude par la prise en otage de milliers de personnes qui ne sont pour rien dans ce conflit. J’engage tous les artisans et commerçants à envoyer la facture de leur perte d’exploitation à la CGT pour leur rappeler qu’un conflit social se passe entre salariés et employeur, pas au dépends de victimes innocentes.

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • je suggère que la dite facture soit plus justement et judicieusement envoyé au Medef qui bénéficie de l’assistance financière attendrie de l’Etat sans contrepartie (licenciements massifs et restrictions salariales vont bon train), assistance financière aux dépens de l’immense majorité des citoyens artisans salariés commerçants licenciés demandeurs d’emploi !!!!!
      combien de fois faudra t il répéter que les travailleurs ne font pas grève par plaisir mais qu ’ils y sont contraints en DERNIER RECOURS du fait du refus obstiné et méprisant du dialogue social par le patronat.
      Eric Mackwitz
      Bureau Fédéral CGTR Santé

      Article
      Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com