Luttes sociales

Une décision « brutale et injuste »

Suppression des aides au logement pour les étudiants

Témoignages.re / 9 juillet 2010

Suite à l’annonce du ministre du Budget, François Baroin, de supprimer les aides au logement pour les étudiants, l’UNEF Réunion dénonce dans un communiqué diffusé hier une décision « brutale et injuste » qui ne fera que dégrader encore plus la situation financière de près de 700.000 étudiants partout en France.

« L’UNEF Réunion conteste la décision brutale et injuste du Ministre François Baroin : la suppression de la possibilité donnée aux étudiants et à leurs familles de cumuler une aide au logement (APL, ALS) et une demi-part fiscale pour enfant à charge. L’objectif plus que clair de cette nouvelle mesure est la baisse massive des dépenses d’aide sociale aux étudiants.

Alors que plus de 700.000 étudiants bénéficient aujourd’hui des aides au logement, et que la demi-part fiscale étudiante représente une dépense de 1,7 milliard d’euros, cette décision va se traduire par une baisse massive de plusieurs centaines de millions d’euros des dépenses d’aide sociale aux étudiants.

L’UNEF dénonce donc une dégradation sans précédent de la situation financière pour près de 700.000 étudiants partout en France ! De plus, quand on sait qu’à La Réunion, plus d’un étudiant sur deux vit en dessous du seuil de pauvreté, il est inévitable que cette décision gouvernementale ne fera qu’aggraver ces chiffres déjà plus qu’alarmants.

En effet, dans un contexte de détresse sociale, cette décision est inopinée et cynique. Malgré la précarité sociale (et notamment à l’échelle de l’île où il semble, il faut encore le rappeler, que le taux de chômage chez les jeunes n’a jamais été aussi élevé) et les problèmes de logement des étudiants, le gouvernement impose un choix impossible entre ces deux aides.

L’aide au logement est effectivement le seul soutien financier dont peuvent bénéficier les 70% des étudiants français qui n’ont pas le droit aux bourses. Leur montant insuffisant entre 150 et 180 euros par mois rend indispensable le soutien complémentaire des familles pour se loger, vivre et étudier. En outre, le caractère non-boursier d’un étudiant ne signifie en rien que celui-ci a les moyens de subvenir convenablement à ses besoins.

De plus, cette décision va accroitre les abandons ou les renoncements d’études pour raisons financières, alors qu’il n’a jamais été aussi urgent d’inciter les jeunes à se former en cette période, car il faut le rappeler le diplôme est et restera la meilleure arme face à la crise.

Cette mesure bafoue aussi l’un des engagements phares de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy : le redéploiement de la demi-part fiscale afin « d’aider les étudiants » faisant le choix de l’autonomie vis-à-vis de leur famille. Les étudiants se voient au contraire aujourd’hui imposer un sacrifice sans aucune contrepartie ! Il n’est plus question de redéploiement des dépenses fiscales dans le système d’aide directe aux étudiants, que l’UNEF n’a cessé de réclamer ces dernières années, mais plutôt de leur suppression !

Avec cette décision, le gouvernement fait pour la énième fois des jeunes les victimes de sa politique d’austérité et leur fait payer le prix fort de la crise. Le gouvernement joue désormais cartes sur table : sa politique, c’est plus de chômage pour les jeunes avec la réforme des retraites, et plus de précarité pour les étudiants avec la baisse massive du soutien financier de l’État.

Non seulement les jeunes avaient déjà des raisons d’être inquiets pour l’avenir, les étudiants savent maintenant que leurs conditions de vie actuelles vont se dégrader indéniablement car la politique du gouvernement contribue désormais à leur maintenir la tête sous l’eau en faisant massivement des économies sur leur dos. »

Une pétition de l’UNEF contre la suppression des aides au logement pour les étudiants sur site : www.unef.fr.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Alors Monsieur le ministre on s attaque aux handicapes et aux veuves smicart et pire aux etudiants orphelins Que c est dommage de taper sur les plus faibles moi j aurai mauvaise conscience dormirai pas tranquille Bonne journee

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • POUR L INSTANT NOUS LES PAUVRES TYPES ON PEUT PAS SE DEFENDRE MAIS CONTRE LES URNES VOUS L UMP VOUS POUVEZ RIEN FAIRE LA LOI EST AVEC NOUS KE FERIEZ VOUS VOUS AVEC 30 EUROS POUR FINIR LE MOIS AVEC UN VEUVAGE ET ON N EST QUE LE 10 JUILLET ET ENCORE NOUS DIRE FO SE SERRER LA CEINTURE ME CHAUFFE PAS L HIVER POUR NOURIR MON FILS ETUDIANT SCANDALEUX ET PARLER DE MILLIARD JE REVE J ESPERE QUE LA GAUCHE PASSERA CA PEUT PAS ETRE PIRE SUIS DEJA DS LA MISERE ON NS VOUS CROIT PLUS AVEC BELLES PAROLES TOUT POUR LES GROS INTOUCHABLES ONT TOUS LES DROITS SUR CETTE TERRE SE PERMETTENT DE TOUT MAIS CA VA PAS DURER POUR EUX VIVE LE COMMUNISME BYE

      Article
      Un message, un commentaire ?






  • VIVE LE COMMUNISME NS ON S EN FOUS ON N EST DEJA DS LA MISERE BON PROVERBE QUI RIT LE PREMIER RIRA LE DERNIER POUR LES ELECTIONS 2012 BYE

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com