Luttes sociales

Une école de la réussite pour tous, c’est possible !

Avec ATD Quart-Monde

Témoignages.re / 16 mai 2015

Une école de la réussite pour tous, à La Réunion, comme au niveau national, c’est possible ! Une rencontre à Trois Bassins le 8 mai et deux rapports officiels rendus publics ce mardi 12 mai le confirment.

Vendredi 8 mai, lors d’une journée familiale rassemblant des participants de toute l’île, des familles en situation précaire et des enseignants ont débattu de ce défi : une école de la réussite de tous c’est possible ! Ils ont partagé le contenu d’une brochure reprise ce mardi 12 mai par le CESE (Conseil économique, social et environnemental) dans son avis « Une école de la réussite pour tous ».

Un dialogue est possible

Pour cette journée familiale du 8 mai, plus de 300 personnes, enfants, jeunes et adultes d’une douzaine de quartiers de l’île se sont retrouvés dans la bonne humeur et l’enthousiasme. Les adultes et plusieurs jeunes ont participé le matin à une Université populaire Quart Monde et tous se sont retrouvés pour des ateliers créatifs et de détente l’après-midi.

« Tout moun y en sort a zot a l’école, lé possib ! » « L’école de la réussite de tous les enfants, c’est possible ! », tel était le thème de la journée. Suite à des préparations dans les différents quartiers, les participants, parents et enseignants, ont échangé leurs idées, leurs expériences sur ce qui favorise la réussite de tous les enfants.
La brochure « Avec la confiance, c’est possible ! », a été rendue publique à cette occasion. Ce document de quatre pages résulte d’un travail fondé sur des rencontres individuelles et collectives avec des parents confrontées à la précarité et sur des dialogues entre ceux-ci et des enseignants engagés pour la réussite de tous. Ce travail a été entrepris suite à la demande de M. Delahaye, missionné par le ministre de l’éducation, et également dans le contexte d’un avis préparé par le Conseil économique, social et environnemental (CESE) qui s’est appuyé sur la contribution de la Réunion (pages 73 à 76 de l’avis).

Les participants à la rencontre du 8 mai ont montré qu’un dialogue serein et constructif est possible sur l’école, malgré les inégalités, malgré les représentations souvent incomplètes qu’ont les différents acteurs les uns des autres. Une jeune maman a expliqué comment elle a repris l’apprentissage de la lecture et de l’écriture grâce au soutien aux apprentissages de ses enfants donné par un organisme intervenant à son domicile.

L’accès au savoir pour tous

Un proviseur adjoint qui était l’invité de cette matinée a tenu à souligner l’espoir que représente pour lui un tel dialogue entre enseignants et parents, dialogue qui confirme qu’il est toujours possible d’apprendre. Plusieurs parents ont indiqué qu’ils avaient pris des forces et des idées, en découvrant que d’autres sont confrontés aux mêmes difficultés qu’eux, ou en découvrant des dispositifs qui pourraient aider leurs enfants, comme les classe-relais, ou les projets personnalisés de réussite éducative (PPRE).
Les deux rapports présentés le 12 mai dernier à Paris en présence de la ministre de l’Éducation ont sans nul doute encouragé les milieux de l’éducation à La Réunion à poursuivre le dialogue avec les parents, en particulier ceux de milieux très défavorisés, pour faire en sorte que réellement l’accès au savoir soit une réalité pour tous les enfants, pour toutes les familles.


Kanalreunion.com