Luttes sociales

Une manifestation de fraternité

Repas de Nouvel An

Jean Fabrice Nativel / 28 décembre 2011

Solidarité avec les personnes sans domicile fixe ! L’association Centre-Ville Est (Saint-Denis) par la voie de l’un de ses bénévoles, Jacques Bazon lance cet appel aux Réunionnais et Réunionnaises.

Pour marquer la nouvelle année, votre association invite les personnes sans domicile fixe à partager un repas. Pourquoi tant de dévouement pour elles ?

- Le repas organisé par Centre-Ville Est avec le concours d’autres associations le dimanche 1er janvier est le 6ème d’une série commencée dans un local mis à disposition par le Foyer Saint-Jacques. A sa fermeture, nous avons continué ce projet au Centre Alain Peters — ruelle Turpin. La solidarité envers les personnes sans domicile fixe est notre combat.

Leur insertion professionnelle

Au delà de cette initiative ¬ ¬— l’organisation de repas —, quelles initiatives vous souhaiteriez que l’on entreprenne pour elles ?

- Récemment, un des membres de notre association a participé à une réunion. Une décision importante a été prise pour l’année 2012. Les hommes et les femmes disposeront d’un toit pour dormir.
Maintenant que ces personnes voient leur condition de vie s’améliorer, je souhaiterai qu’on les accompagne d’une part, dans leurs démarches administratives et d’autres part, dans leurs parcours d’insertion professionnelle.

Dormir dans un caveau

Elles vivent où ?

- Dans la rue, elles sont livrées à elles mêmes. Elles dorment à même le sol ou sur un bout de carton, sous le pont, dans le cimetière ou un caveau, dans des maisons et voitures abandonnées, etc.

Dépouillés de leur RMI

Elles courent des risques ?

- Il y a un moment où elles sont en danger : à la perception de leur RMI. La nuit tombée, elles sont la cible d’agressions menées essentiellement par des jeunes. Ils les rouent de coup et les dépouillent du peu qu’elles gagnent.


Ni faim, i froid

En cette période de vœux, quel serait le votre ?

- Mon vœu comme le dit Coluche est que personne n’ait faim et froid. En somme, il est indispensable de les aider à reconstruire une nouvelle vie. Cela prendra du temps, mais il est important pour moi d’œuvre pour elles.

Jacques Bazon a épousé la cause des personnes SDF depuis des années ! Ces heures, il ne les compte pas. Dés qu’il est sollicité pour telle ou telle initiative, il est présent. C’est un homme de terrain. A Saint-Denis en particulier, il sert de guide en quelque sorte à des personnes qui veulent les soutenir.

« Les soutenir », c’est une invitation qu’il lance à tous et toutes. L’équipe de bénévoles de Centre-ville recrute.

Jean-Fabrice Nativel

Contact
Don pour le Nouvel An
Jacques Bazon : 0692 01 39 38


Kanalreunion.com