Luttes sociales

Une réelle conquête sociale dans un contexte de rigueur

Le versement du 10ème mois de bourse universitaire effectif

Témoignages.re / 27 août 2011

L’UNEF se félicite dans un communiqué de l’annonce par le ministre de l’Enseignement supérieur du versement effectif d’un dixième mois de bourse dès le mois de septembre. Malgré le retard, l’UNEF estime que cette mesure « répond aux réalités du calendrier universitaire et représente une avancée sociale réelle pour les 70% d’étudiants boursiers ».

A la veille de sa rencontre avec l’UNEF, le ministre de l’Enseignement supérieur, Laurent Wauquiez, a annoncé ce jeudi le versement effectif d’un dixième mois de bourse dès le mois de septembre. Quelques semaines après les réticences exprimées par le ministre des Finances, François Baroin, l’UNEF se félicite que le gouvernement ait enfin cédé face à ses revendications.

L’annonce du dixième mois de bourse complet en septembre intervient après 6 ans de batailles des étudiants. Annoncé par Nicolas Sarkozy en 2009 et mis partiellement en place par Valérie Pécresse en 2010, le versement complet de cette mensualité supplémentaire a tardé.

L’UNEF avait à plusieurs reprises interpellé le gouvernement sur l’urgence sociale qui exigeait une mise en place rapide de cette mensualité.

Si l’on peut regretter le temps perdu, cette mesure répond aux réalités du calendrier universitaire et représente une avancée sociale réelle pour les 70% d’étudiants boursiers qui toucheront entre 80 et 460 euros supplémentaires en septembre. L’UNEF veillera à ce que la prise de décision du ministre n’entraîne pas de délais dans le versement de la mensualité de septembre.

Enfin, l’UNEF rappelle que si cette mesure permettra de limiter la dégradation du pouvoir d’achat des étudiants concernés, la majorité des étudiants reste dans une situation sociale préoccupante. Les dépenses obligatoires (qui ont augmenté de 33,2% en 5 ans), les aides au logement (qui n’ont pas été revalorisées depuis 10 ans) ou encore l’élargissement du nombre de boursiers sont des dossiers laissés en friche par le gouvernement.

L’UNEF réclame donc que des mesures d’urgence pour l’ensemble des étudiants soient mises en œuvre dès la rentrée, à savoir le gel des dépenses obligatoires, la revalorisation des APL de 20% ou encore la création d’une aide supplémentaire de 160 euros pour les boursiers échelon 0.


Kanalreunion.com