Luttes sociales

Une réforme des retraites vivement contestée

À cinq jours de la journée d’actions des syndicats

Céline Tabou / 5 septembre 2013

Selon un sondage Ifop publié dans le quotidien « Pèlerin », 74 % des Français sont insatisfaits par les mesures annoncées par le gouvernement, particulièrement l’allongement de la durée de cotisation. Résulte de cette enquête, un soutien à l’appel des syndicats FO, CGT et FSU à la mobilisation, le 10 septembre.

JPEG - 47.8 ko
Les mesures du gouvernement quant à la réforme des retraites sont loin de satisfaire notamment les centrales syndicales.

Les syndicats avaient déjà interpellé le gouvernement vers les possibilités d’un rapport de force concernant la réforme des retraites. Le secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon, avait appelé à la manifestation le 10 septembre, car il s’agit d’une "réforme anti-jeunes" et "il y a toutes les raisons de manifester le 10 septembre".

Pour ce dernier, les mesures annoncées "sont similaires à celles qu’a pu prendre le gouvernement précédent" de Nicolas Sarkozy. Thierry Lepaon a indiqué que l’objectif est "de nous faire entendre avant le 18 septembre (date de présentation du projet au Conseil des ministres, ndlr), avant que le débat ait lieu parmi les parlementaires". Et "pendant le débat parlementaire" pour que le projet de réforme des retraites soit "débattu" et "amendé" par les députés, a-t-il indiqué sur France Inter.

De son côté, le secrétaire général de Force Ouvrière, Jean-Claude Mailly, s’attend à un succès pour cette journée de mobilisation. Ce dernier compte sur un travail de lobbying auprès des parlementaires pour infléchir le texte, a indiqué l’AFP. "Après le 10 septembre, nous ferons le point. Ensuite, il y aura un débat au Parlement. Et nous comptons bien intervenir auprès des députés également" a-t-il prévenu.

Après la CGT et FO, l’UNEF a appelé à la manifestation le 10 septembre. La fédération réunionnaise a indiqué qu’en "allongeant la durée de cotisation à 43 ans pour les moins de 40 ans et en refusant de prendre en compte les années d’étude et d’insertion, le gouvernement envoie un message clair aux jeunes : la retraite à taux plein, ce n’est plus pour vous", a expliqué Stéphane Maillot.

Du côté des politiques en France, Jean-Luc Mélenchon (PG), Pierre Laurent (PCF) et Olivier Besancenot (NPA) ont signé l’appel “Ensemble, défendons nos retraites”, et appelé la population à se joindre à la manifestation du 10 septembre. "Nous récusons le point de départ du raisonnement du gouvernement. Nous ne sommes pas d’accord pour dire que le problème c’est le coût du travail", a indiqué Jean-Luc Mélenchon. Pour le coprésident du Parti de gauche (PG), "Le problème ce n’est pas le coût de travail mais le coût du capital".

Céline Tabou



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Je trouve les jeunes français bien passifs, on leur rallonge la durée de cotisation, pourquoi pas dès aujourd’hui, pourquoi reculer la date ? On s’est moqué d’eux en leur demandant de faire des études qui pour la plus part ne débouchent sur aucun métiers, le but étant d’éviter de rallonger la liste de chômeur même si cela coûte fort cher à l’état et à leurs familles : ils devront travailler encore plus tard dans la vie !
    La manif de demain c’est pour défendre les syndicats qui sont majoritaires dans la fonction publique, leur réservoir d’électeur, aucune personne du privé n’ira manifester demain, ils n’en ont pas les moyens !.
    "Liberté, Egalité, Fraternité" Et bien oui, égalité de tous les régimes sur un régime de base, quels qu’ils soient, sur leur revenus réels : primes etc comprises, avec cotisation sur les primes, id pour les politiques avec leurs frais jamais totalement dépensés (on paie les impôts, les cotisations dessus et on touche la retraite en en fonction sur les 25 meilleurs années pour tout le monde ! Et si la fonction publique touchait plus dans ce cas et bien tant mieux pour eux mais il y aura égalité.
    Organisez un manif un dimanche pour l’égalité de tous les régimes il y aura plus d’un million de salarié du privé à y être.
    Ce gouvernement ne fait pas mieux que ses prédécesseurs (...) on pense d’abord à soi et tant pis pour la France et les jeunes Français

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com