Luttes sociales

Une seconde vie pour les palettes de bois

L’ACI “Palettes vertes”

Sophie Périabe / 7 décembre 2010

Le 1er décembre 2009, la Commune de Trois-Bassins lançait le projet “Atelier Chantier Insertion”. L’ACI “Palettes vertes” s’inscrit dans une logique de développement durable et une volonté d’insertion professionnelle des demandeurs d’emploi de la Commune.

L’atelier de l’ACI se situe dans l’ancienne zone d’activités de Trois-Bassins. D’une superficie de 100 mètres carrés, elle dispose de tout le matériel nécessaire pour la fabrication de meubles en bois : raboteuses, scies, toupies, ponceuses, etc.
Pour cette seconde session de 12 mois, 12 habitants de Trois-Bassins, âgés entre 23 et 56 ans et allocataires du RMI, suivent cette formation rémunérée de 26 heures hebdomadaires, alliant des cours théoriques et pratiques. L’objectif, pour ces personnes, est d’acquérir une pré-qualification en menuiserie agencement/ébénisterie et de s’orienter, par la suite, vers une formation qualifiante et de s’insérer sur le marché du travail.
L’idée de l’ACI “Palettes vertes” est de réduire les coûts, limiter le gaspillage, relancer l’activité économique dans les Hauts et transmettre un savoir-faire, tout en respectant l’environnement. « Nous récupérons des palettes de bois pour en faire des meubles », explique Estelle Kitegi, chef de projet politique de la Ville de Trois-Bassins.
Concrètement, l’ACI a signé un partenariat avec la société Métal Réunion située au Port afin de récupérer les palettes de bois gratuitement. Avec le soutien de BAC Réunion, association intermédiaire spécialisée dans les chantiers de seconde œuvre du BTP et de l’aménagement paysager, les salariés apprennent à travailler ce bois. « On récupère les palettes, on les démonte, on sépare les pièces utilisables et les pièces non utilisables. Ensuite, on travaille le bois pour avoir quelque chose de brut, puis on colle les planches entre elles pour avoir l’épaisseur désirée, selon le principe du lamellé collé. Enfin, on retravaille le bois afin de créer un meuble ».

Des meubles écologiques à bas coûts

Financé par le TCO, la Commune, la Direction du travail, le Département, et sur des fonds propres de BAC Réunion, l’ACI “Palettes vertes” produit actuellement des meubles en bois, bureaux, chaises, bancs, bacs à fleurs, étagères, destinés à l’aménagement de quatre Maisons de quartiers de la Commune de Trois-Bassins. « Cette commande de la Municipalité vise à mettre en valeur le travail et le savoir-faire de ces personnes », indique Estelle Kitegi.
Un travail qui semble bien intéresser des entreprises, qui ont déjà contacté l’ACI. « Nous menons actuellement des études de faisabilité pour, pourquoi pas, nous orienter vers le secteur marchand », poursuit la chef de projet politique de la Ville de Trois-Bassins.
En effet, dans un contexte éco-citoyen, des meubles écologiques à bas coûts pourraient être une alternative intéressante pour les Réunionnais.
Aujourd’hui, la Commune de Trois-Bassins s’engage pour un meilleur traitement et une valorisation des déchets, et apporte ainsi un nouveau dynamisme à l’activité économique des Hauts de l’île.
Notons que l’ACI “Palettes vertes” a reçu, hier matin, la visite d’une délégation de la Mission locale de Nouvelle-Calédonie et une autre de Mayotte. Une idée qui semble donc intéresser au-delà des frontières.

 Sophie Périabe 


Kanalreunion.com