Luttes sociales

« UNL Réunion dénonce la censure du Conseil régional des Jeunes par la Région Réunion ! »

Témoignages.re / 17 novembre 2011

Dans un communiqué, l’UNL Réunion fait remarquer que plusieurs passages du nouveau règlement intérieur du Conseil régional des Jeunes, rédigé par les services la Région Réunion, portent atteinte clairement à la liberté d’expression.

« A la veille de l’élection du Président du Conseil régional des Jeunes qui aura lieu mercredi (hier-NDLR) à l’hôtel de Région, l’UNL, premier syndicat lycéen de l’île, dénonce avec force et conviction l’hypocrisie et la récupération par la censure que le Conseil régional impose de la façon la plus illégitime qui soit au Conseil régional des Jeunes.

Le CRJ, bien que se prétendant être une institution de « démocratie participative », est en réalité un organe créé dans le but de faire croire aux jeunes qu’ils ont les possibilités matérielles de s’exprimer.

Les statuts du Conseil régional des Jeunes, rédigés par les services de la Région Réunion, disposent clairement que « le CRJ établit et vote un règlement intérieur qui lui est propre », or, force est de constater que le nouveau règlement intérieur qui s’appliquera à la prochaine mandature n’a été soumis à aucune approbation, surement du fait de son contenu.

La section “Divers” du règlement intérieur mentionne que « Le Président du Conseil régional a la possibilité de révoquer » un élu lycéen au cours de son mandat.
L’UNL dénonce et condamne cet alinéa du règlement intérieur qui est contraire aux principes démocratiques dont découle la légitimité des élus du CRJ. Nous estimons que le Président de Région ne dispose d’aucune légitimité pour révoquer des jeunes élus par leurs camarades.

Le dernier alinéa du règlement intérieur stipule également que « tout débat à visée trop politique ou syndicaliste fera l’objet du censure par le Président du Conseil régional Réunion ». L’UNL dénonce une fois encore une grave atteinte à la liberté d’expression des jeunes.

Cet alinéa dispose également que « Toute présence des membres du CRJ au sein d’un mouvement de grève devra faire l’objet d’une concertation avec le Conseil exécutif ». L’UNL Réunion réitère son attachement à sa liberté de parole et prévient d’ores et déjà qu’elle agira pour que le CRJ ne soit pas une vitrine jeune de la Région Réunion. »

Laurie Jade Payet,
Responsable fédérale de l’UNL


Kanalreunion.com