Luttes sociales

Urgence sociale : les priorités du Département

Séance plénière du Conseil général

Témoignages.re / 1er mars 2010

La première séance plénière de l’année a eu lieu hier au Palais de la Source. Une séance que la Présidente Nassimah Dindar a ouverte par un discours centré sur l’urgence sociale, c’est-à-dire l’attente d’un logement décent, les publics vulnérables, la dégradation rapide de l’emploi, ces « jeunes en manque de repères, ces mamans dans la détresse »...

L’urgence sociale reste la priorité de la collectivité départementale en 2010, a-t-elle expliqué, en mettant l’accent sur certains dossiers.
En saluant en début de discours « l’élection d’une nouvelle équipe à la Région », la présidente s’est dite confiante pour « préserver la qualité et l’efficacité » de la collaboration des deux collectivités, notamment sur l’urgence sociale. « La cohérence d’action et la communauté de vision dont nous avons su faire preuve durant de nombreuses années nous ont déjà valu d’être cités comme territoire exemplaire pour la gestion des fonds structurels européens. Il nous appartient, en tant qu’élus responsables, d’amplifier cette collaboration, notamment dans les dossiers relevant de l’urgence sociale », a déclaré Nassimah Dindar. La présidente appelle même à anticiper la mise en place d’un unique Conseil territorial par une collaboration non seulement des élus, mais aussi des agents de la Région et du Département.

Logement, GIP, RSA

Pour répondre à l’urgence sociale, le Département s’est fixé des priorités cette année.
D’abord, le logement. Pour « construire des petites cases à terre », mais aussi pour que « les bailleurs sociaux sortent plus rapidement des programmes pour créer des conditions de vie favorables à l’épanouissement humain », le Département veut combiner le FRAFU, la LBU et l’aide directe des collectivités. En ce qui concerne l’amélioration de l’habitat, ce sont 20 millions d’euros que la collectivité réserve cette année, notamment pour les personnes âgées et handicapées.
Le Département met l’accent sur ces publics fragiles : 125 millions d’euros pour les personnes âgées et 58 millions d’euros pour les personnes handicapées. 19.667 chèques santé ont été distribués en 2009, les cars jaunes sont désormais gratuits pour les plus de 60 ans, le chèque APA gramounes est mis en place...
Pour compléter ces dispositifs, la présidente a promis que le GIP services à la personne sera « opérationnel très prochainement ». Institutionnels, associations, assistants maternels, accueillants familiaux, usagers seront représentés au sein de ce GIP.
Dans le domaine de l’insertion, l’action du Département a pour toile de fond la mise en place du RSA (Revenu de Solidarité Active) au 1er janvier 2011, qui remplacera toutes les allocations d’insertion, mais aussi l’API (Allocation Parent Isolé). Pour les projets individuels ou collectifs, le Département veut simplifier et rendre plus attractifs les dispositifs, mais aussi développer les partenariats avec les acteurs de la politique de l’emploi. Enfin, le Département prépare actuellement une structure d’encadrement et de formation des jeunes de 16 à 25 ans. « Une nouvelle structure qui, en leur offrant des repères et en valorisant leur potentiel, leur permette de retrouver la fierté, dans leur propre regard et dans le regard de leurs parents ».

EP


Quelques décisions de la séance


- Salaire revalorisé des assistants familiaux : uniquement pour les assistants familiaux employés par le Département qui accueillent un enfant, le salaire brut passera de 1.107,50 euros à 1.218, 25 euros. Soit une revalorisation de 10% du salaire dès janvier 2010.

- Forfait d’accueil horaire à la crèche les Petites Princes : il sera désormais possible pour les parents de signer un contrat d’accueil horaire à partir des besoins de garde. Le tarif dû par les parents sera d’au minimum 0,34 euro par heure (contre 80 euros mensuels) et le maximum 750 euros par mois (contre 650 euros).

- Tarifs de l’eau du périmètre irrigué du Littoral Ouest : les tarifs restent identiques à 2009.

- Un projet de convention de mise à disposition des équipements sportifs des collèges aux communes a été validé.

- L’ex-bibliothèque départementale de prêt, située au 1 place Joffre, verra le redéploiement des 150.000 ouvrages, de son personnel et du matériel vers les services du Département, les CDI de collèges, les bibliothèques municipales, les associations, les partenaires de la coopération régionale.


Kanalreunion.com