Luttes sociales

Valérie Bénard trahit la classe ouvrière

Après la trahison des travailleurs de l’ARAST

Témoignages.re / 24 mars 2010

Hier matin, une poignée de travailleurs de l’ARAST fermaient le cortège à Saint-Denis. Leur présence rappelle que plus de trois mois après la liquidation de leur employeur, ils n’ont toujours pas eu droit aux indemnités dues.
Mais Valérie Bénard n’était pas là. La pourfendeuse de la présidente UMP du Conseil général est aujourd’hui élue UMP sur la liste de Didier Robert, et c’est même l’Élysée qui a appelé la présidente du Conseil général pour lui dire de soutenir Valérie Bénard. Et le plus terrible, c’est que l’on a trouvé des syndicalistes qui ont voté pour elle.
Aujourd’hui, Valérie Bénard est fière d’être la porte-parole de l’UMP et elle va s’occuper de l’illettrisme. Pourquoi ne s’occupe-t-elle donc pas de la défense des intérêts du personnel de la Région ?
Espérons qu’elle aille organiser la bataille des travailleurs de la Région qui revendiquent une amélioration de leur situation.


Kanalreunion.com