Luttes sociales

Wall Street et le pétrole au plus haut

Témoignages.re / 7 avril 2010

La vigueur de la croissance économique en Asie et la création de 162.000 emplois en un mois aux Etats-Unis sont deux facteurs qui favorisent la spéculation à la hausse sur le prix du pétrole. Mais les prix hors taxes pratiqués par les compagnies pétrolières à La Réunion montrent qu’elles disposent d’une marge de manœuvre importante pour encaisser l’effet de cette fluctuation qui surviendra dans quelques mois.

Les prix du pétrole ont grimpé à leur plus haut niveau depuis un an et demi lundi à New York, le baril se rapprochant des 87 dollars, dopé par des statistiques économiques positives aux Etats-Unis qui ont rendu le marché plus confiant en une reprise de la demande. De même, la Bourse de New York a fini au plus haut depuis un an et demi lundi, le Dow Jones gagnant 0,43% et se rapprochant du seuil des 11.000 points, tandis que le Nasdaq a pris 1,12%.
Les cours du brut étaient en hausse lundi dans les échanges électroniques en Asie, proches des 86 dollars US (63,7 euros), portés par l’optimisme des investisseurs pour l’économie mondiale après une série de bons indicateurs.
Dans les échanges matinaux, le baril de "light sweet crude" pour livraison en mai prenait 84 cents à 85,71 USD tandis que le Brent de la mer du Nord, à échéance identique, gagnait 72 cents à 84,73 dollars.
Les derniers chiffres mensuels de l’emploi aux Etats-Unis ont révélé que l’économie américaine avait créé 162.000 emplois nets en mars, ce qu’elle n’avait pas connu depuis trois ans.


Kanalreunion.com