Luttes sociales

Younous Omarjee alerte la Commission européenne

Vie chère et concurrence

Témoignages.re / 25 février 2012

Voici le courrier adressé par Younous Omarjee, député européen, au commissaire européen en charge de la Concurrence afin que soit diligentée une enquête sur les prix à La Réunion, ainsi que sur l’observation des règles de concurrence.

« Monsieur le Vice-président, Monsieur le Commissaire européen Joaquin Almunia,

Depuis près de trois ans, des manifestations se succèdent île après île dans les Régions Ultrapériphériques françaises. Dans l’ensemble de nos régions, les populations protestent contre la vie chère. Ces mouvements ont débuté en Guadeloupe en janvier 2009, ils se sont poursuivis presque immédiatement en Martinique, en Guyane et à La Réunion. L’année passée, c’est la population de Mayotte — région qui doit devenir RUP très prochainement — qui s’est à son tour soulevée contre la vie chère.

Cette semaine, le mouvement a repris à La Réunion. Il est parti d’une série de blocages organisés par les syndicats des routiers, qui demandent une baisse des prix des carburants qui n’a toujours pas été, à ce jour, satisfaite. Des troubles et violences font aujourd’hui suite au combat mené par les transporteurs. Cette crise est exacerbée par un profond malaise ressenti par la population du fait notamment du chômage des jeunes — dont 60% des moins de 25 ans sont sans emploi — et de l’inégale répartition des richesses.

Au-delà des réponses immédiates qu’il appartient à l’État membre de mettre en œuvre pour un retour rapide à l’apaisement, il est impératif que soient examinées en détail les causes profondes de la cherté de la vie dans les RUP françaises, et à La Réunion en particulier. Le récent rapport de Monsieur l’ancien ministre espagnol Pedro Solbes Mera sur les Régions Ultrapériphériques européennes dans le marché unique a mis en évidence que dans les RUP, tout n’est que surcoût.

C’est toute une organisation économique qui tend à organiser la vie chère par la constitution de monopoles, d’abus de positions dominantes et d’ententes illicites. Au regard du droit européen de la concurrence, j’ai l’honneur, Monsieur le Commissaire, de vous demander de diligenter très rapidement une enquête portant sur la bonne application de ces règles à La Réunion.

La mise en œuvre de cette enquête contribuera d’une part à l’émergence de solutions durables à la cherté de la vie, elle participera d’autre part à l’apaisement d’une situation à ce jour devenue explosive. Elle est très attendue.

De retour à Bruxelles lundi prochain, je me tiens à votre disposition pour une réunion à ce sujet. »


Kanalreunion.com