Nou lé Kapab

Année de la jeunesse Chine-Europe

2011 :

Témoignages.re / 28 octobre 2011

Dans la suite de l’année internationale de la jeunesse 2010, lancée par les Nations Unies, l’Union européenne et la Chine ont décidé de lancer conjointement l’année de la jeunesse 2011.

Placés sous le signe de l’échange et du dialogue interculturel, des jeunes dirigeants se sont rencontrés tout au long de l’année pour partager leurs expériences. Cette année consiste à « promouvoir le dialogue interculturel et renforcer la compréhension mutuelle et l’amitié entre les jeunes Européens et Chinois, à encourager les jeunes à soutenir le développement des relations UE-Chine ».

« De nouveaux horizons pour la coopération et le dialogue »

Androulla Vassiliou, commissaire européenne à l’Éducation, à la Culture et à la Jeunesse, avait déclaré en janvier que cette année visait « à renforcer et à développer les contacts interpersonnels, le dialogue interculturel, la compréhension mutuelle et la coopération », espérant que ces échanges « inspireront des idées concrètes de coopération et seront à l’origine de partenariat de longue durée ».

De son côté, Wang Xiao, président de la “All-China Youth Federation”, a indiqué que la Chine a choisi la voie de la réforme et de l’ouverture tandis que l’Europe, celle du renforcement par l’union dans la conjoncture globale économique et de la multi-polarisation, enrichissant ainsi des modèles de développement pour le processus de modernisation de la société humaine.

Cette “Année de la Jeunesse Chine-UE 2011” est une première depuis l’établissement des relations diplomatiques et économiques entre la Chine et l’Union européenne, il y a 35 ans. L’objectif est le renforcement des relations diplomatiques à travers la jeunesse, mais également économiques. En effet, le volume des échanges commerciaux entre les deux parties s’est élevé à 479,7 milliards de dollars en 2010, contre 2,4 milliards de dollars d’il y a 35 ans, a annoncé Kong Quan, ambassadeur de Chine en France, le 11 janvier 2011. La crise de la dette souveraine a poussé les Européens à consolider et enrichir ses relations avec Pékin, qui n’a pas hésité à exprimer son soutien depuis le début de la crise économique et financière de 2008.

Un partenariat stratégique autour de la jeunesse

Tout au long de l’année, près de 80 évènements ont été organisés, au cours desquels des jeunes Chinois et Européens ont discuté autour du rôle des jeunes dans une société vieillissante, de changement climatique et du développement durable, ainsi que le rôle des organisations régionales et des jeunes organisations commerciales.
Le sommet des jeunes dirigeants de la Chine et de l’Union européenne, co-organisé par la Fédération nationale de la Jeunesse chinoise, et la Commission européenne, s’est achevé lundi 24 octobre, par la publication d’une déclaration des jeunes dirigeants des deux côtés.

Cette déclaration souhaite que les organisations des jeunes de la Chine et de l’UE s’impliquent dans « la formulation, l’application et la surveillance du partenariat stratégique UE-Chine », afin que celui-ci prenne en compte les aspirations des jeunes et tente de lutter contre le chômage et la précarité croissante chez les jeunes.


Kanalreunion.com