Nou lé Kapab

Les SAP : État des lieux et Potentialités à La Réunion

Service à la personne - Partie 5 :

Témoignages.re / 2 décembre 2011

Il s’agit dans cette sous-partie de ne pas proposer une liste exhaustive de tous les organismes existants à La Réunion proposant des services à la personne, mais de dresser un échantillon de ce qui peut se faire sur l’île et d’apprécier leurs marges de manœuvre.

Pour rappel, les services à la personne de base se matérialisent par du ménage, repassage, jardinage, cuisine à domicile, petit bricolage, cours particuliers et aides scolaires, garde d’enfants, aide aux personnes dépendantes (âgées et autres), assistance informatique, aide administrative, surveillance et soin des animaux, etc. Des besoins spécifiques sont aussi déclinés en prestations ou services exceptionnels et/ou ponctuels tels que les travaux de maison, décoration d’intérieur, livraison de repas à domicile, esthéticien(ne) à domicile, sécurité/vigilance à domicile, livraison de courses à domicile, etc. ; et de manière générale des réponses à la demande pour certaines structures.

En partant de la base d’un recensement des différentes structures et organismes existants, il convient de catégoriser ces différentes entités. Autrement dit, une classification en typologie des structures est à identifier : nous enregistrons effectivement des sites internet entièrement dématérialisés comme nénène.fr ou servicesalapersonne-domtom.com, des services publics tels que les Centres Communaux d’Actions Sociales-CCAS, des entreprises privées comme Proxim’ ServicesMiédaouCorbeille d’OrÂge d’Or Services, etc. et des associations de type Association Solidarité –ARAR-, etc. Toutes ces entités ont des champs d’intervention et d’influence qui varient et fonctionnent par zone géographique. Ces prestations oscillent entre 15 euros et 300 euros selon les modalités et formules d’abonnements de chaque professionnel du secteur. Des devis spécifiques sont également proposés par certains d’entre eux pour des demandes inhabituelles et/ou exceptionnelles. Ces structures sont ouvertes au public globalement du lundi au samedi.

De nombreux acteurs


De plus, l’économie des activités de services à la personne est caractérisée par un développement soutenu de la demande et une structuration progressive de l’offre. Plusieurs types d’acteurs participent à cette offre : les salariés directs des particuliers, les employeurs, les associations, le secteur public et enfin les entreprises privées. La pluralité des acteurs et des modes d’intervention (mandataire, prestataire) entretient une certaine confusion au niveau des statistiques du secteur. Si l’emploi direct par les ménages de salariés est le principal canal de la fourniture d’heures de services à la personne, le travail « au noir » fournit une part importante des heures réalisées dont la menace est imprécise (certainement plus d’un tiers).

Une multitude de services


En somme, le secteur des services à la personne permet d’identifier une multitude de services à proposer tant à la population qu’aux entreprises et collectivités. En ce sens, il serait intéressant, dans un souci d’une meilleure lecture du territoire et de visibilité dans le secteur, de dresser un état des lieux des structures locales par microrégions, communes et quartiers. Suite à cela, la coordination de ce référentiel de prestataires sera assurée en un lieu central faisant office de guichet unique rassemblant toutes les compétences du secteur. Plus précisément, cette future nouvelle entité publique pourrait proposer par exemple un référentiel très exhaustif de tous les services pouvant être utiles et utilisés sur l’île. À la population ensuite d’en rajouter éventuellement selon les situations de chacun. Cela pourrait faire l’objet d’une première piste de travail.

En d’autres termes, autant nous pouvons dire que c’est un secteur en pleine croissance, qu’il en va de sa pérennité d’en assurer les bons supports administratifs à l’image d’un laboratoire des SAP, devant être initié par les pouvoirs publics locaux pour accompagner les entreprises privées dans leur développement.

La prochaine édition reprendra de manière succincte l’ensemble des informations publiées et mettra en évidence quelques pistes de réflexion supplémentaires à celles proposées aujourd’hui.

Nou ar trouve !

Remerciements à toutes et tous ceux qui ont participé à l’élaboration de ce journal, Béatrice L., Stephane M., Gilles L., Hassan I.,

retrouvez-nous sur FB « L’Az Do Fèr », sur le blog www.noulekapab.com ! RDV Vendredi prochain !

contact@noulekapab.com


Kanalreunion.com