Nou lé Kapab

Quand le Mammouth est réduit à peau de chagrin, on se mobilise !

Suppressions de postes dans l’Education Nationale :

Témoignages.re / 2 septembre 2011

Ce plan divin-ement machiavélique- a un nom : il s’agit de la Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP) mis en place par l’incarnation divine qu’est Sieur Sarkozy de Naggy Bosca.

Petit horoscope de la Rentrée :

En cette belle année scolaire qui s’annonce, sous le signe astral de l’austérité, ascendant restrictions budgétaires, la Réunion ressent de plein fouet les effets des planètes qui causeront, une fois encore, de sinistres dommages sur l’ensemble de la population.

En effet, il semblerait que les grands dieux économistes et autres diplômés, aient envie de jouer les facétieux avec le commun des mortels. Ah, quel plaisir de titiller ces bougres d’hommes qui veulent accéder à la connaissance, ces insolents enfants qui veulent l’honneur d’étudier dans des conditions décentes !
Cependant cette orientation céleste n’a rien de nouveau : nous avons affaire à un plan qui nous dépasse, qui a été décidé et mis en action depuis bien longtemps. D’ailleurs ce plan divin-ement machiavélique- a un nom : il s’agit de la Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP) mis en place par l’incarnation divine qu’est Sieur Sarkozy de Naggy Bosca. Cette politique sacro-sainte pour tous nos amis du panthéon UMPiste consiste à la casse systématique des effectifs publics, simple et efficace pour tenir entre ses mains un peuple qui n’a que des raisons de se révolter.
La déesse Rigueur budgétaire agit donc main dans la main avec le Saint Roi Sarkozy, et ils traquent avec amour chaque service public, pour lui faire la peau. Un petit poste dans un service public, et hop, on lui prend sa bourse, et sa vie. Oh mais, il faut faire durer le plaisir, et jouer discrètement avec ces pauvres hommes. Il faut casser lentement mais sûrement, on commence par 8.700 postes supprimés ou non renouvelés dans l’Éducation Nationale en 2007, puis on réitère en 2008 avec la suppression de 11.200, en 2009 ce n’est pas moins de 13.500 postes supprimés, et en 2010 avec environ 15.000 supprimés, et enfin 16.000 postes évaporés en 2011.

La théorie de la Grenouille :

Nous sommes la grenouille que l’on met dans une marmite d’eau tiède et que l’on pose sur le feu : On nous cuit à petit feu, en augmentant peu à peu la température. Mais ce genre de subterfuge ne peut pas marcher bien longtemps. Certes, pendant les premiers temps, il y a un effet d’accoutumance, on ne ressent pas le danger immédiat. Mais au bout d’un certain temps, ces effets censés être peu perceptibles se cumulant, c’est tout un paysage social qui est bouleversé. Mais il est encore temps pour la grenouille de sauter du court-bouillon !


Kanalreunion.com