Nou lé Kapab

Retour sur deux ans de luttes

Assemblée générale de l’AJFER

Témoignages.re / 21 octobre 2011

Dimanche dernier s’est tenue l’Assemblée générale de l’AJFER (Alliance des jeunes pour la formation et l’emploi à La Réunion). Ce fut notamment l’occasion de revenir sur les activités de l’association, depuis sa création, à l’issue des États généraux de l’Outre-mer.

Il y a des moments où il est bon de se poser et de regarder autour de soi, mais aussi en arrière, ne serait-ce que pour mieux appréhender l’avenir. Aussi, dans une association qui s’invite régulièrement sur des sujets de société, il est bon, à un moment, de faire le point. Le but n’est pas de savoir ce que nous avons fait ou pas, mais bel et bien d’apporter un regard global sur l’évolution de nos activités et d’ajuster, à partir de là, nos prochaines actions, pour plus de cohérence notamment.

L’Assemblée générale de l’AJFER s’est tenue dimanche et nous vous proposons cette semaine une série d’articles sur de grandes batailles qui ont été menées et qui, à coup sûr, se poursuivront. Ainsi nous avons choisi de revenir sur deux faits marquants : la bataille pour la « priorité à l’embauche des Réunionnais » et l’Année internationale de la Jeunesse qui vient de se terminer (Cf. articles suivants).

Etre une force de propositions

Bien évidemment, l’AJFER ne s’est pas contentée de ces batailles. Il s’est agi aussi de porter un véritable travail de réflexion sur notre société réunionnaise dans le monde, nos difficultés, nos problèmes, mais aussi et surtout nos aspirations et nos solutions. Un gros travail de lobbying a également été fait, auprès des élu(e)s, des dirigeants économiques, ou encore auprès du chef de l’État. Très souvent, nous avons remis en cause « le système » qui a atteint ses limites et crée des injustices. Ainsi, l’AJFER a très souvent prôné la rupture avec ce qu’il se fait depuis des années, notamment les fois où les analyses que l’on entendait se faisaient par mimétisme de ce que l’on voyait en France hexagonale alors que la situation locale est totalement différente.

Etre une force de propositions a donc été une volonté forte de notre association. Bonnes ou mauvaises propositions, à chacun sa liberté de jugement, mais au moins, des propositions ont été réfléchies.

Se positionner sur des faits d’actualité

Durant deux ans et à côté de ces activités de réflexions et de campagnes sur le long terme, l’AJFER s’est aussi positionnée sur des sujets issus de l’actualité. Réformes des retraites, promotion de la langue créole, bourses doctorales, guerre en Afghanistan, grands travaux, commémoration de la langue créole…

Mener une réflexion sur le long terme et rester à l’écoute de l’actualité, deux axes finalement complémentaires. Les batailles que nous menons et nos propositions ne cessent au fil des jours de s’enrichir, et c’est important, car les solutions dépendent très souvent de multiples paramètres eux-mêmes en constante évolution.

A toutes ces personnes qui nous accompagnent…

Mais l’enrichissement, c’est aussi le fruit de toutes ces personnes qui, de manière ponctuelle ou permanente, nous donnent leurs avis, envies, et surtout de leur temps, ou simplement leur soutien. A toutes ces personnes qui, un jour ou plusieurs jours, ont, à nos côtés, distribué un tract, manifesté, fait des banderoles, collé des affiches sur toute l’île, ou encore à ces personnes qui écrivent depuis plusieurs semaines maintenant ce journal de façon hebdomadaire : Merci.

En route vers l’avenir !

Beaucoup de choses ont été faites et beaucoup reste à faire pour changer les choses. L’AJFER compte bien poursuivre ses différentes actions, et à quelques mois de la Présidentielle, c’est une organisation qui sait pertinemment qu’elle sera en mesure, sur la base d’un projet, de militer pour faire avancer La Réunion.


Kanalreunion.com