Forum

Les villes des Philippines s’adaptent : « la tâche est immense »

Sur la trajectoire de cyclones destructeurs

Témoignages.re / 23 mars 2013

Interrogé sur la signification du mot « résilience », le responsable de l’aménagement urbain de Davao, deuxième ville des Philippines, a dit que, pour les Philippins, elle correspond au niveau qui doit être atteint par les eaux de crue pour qu’ils acceptent d’être évacués. « Lors des dernières inondations, l’eau devait monter jusqu’à la poitrine », a dit Roberto Alabado III, faisant allusion aux inondations de la mi-janvier. Celles-ci ont affecté des milliers de citadins, et surtout les habitants des bidonvilles, qui ont refusé d’être évacués avant d’avoir de l’eau jusqu’à la poitrine. 

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.