J.O. Londres 2012

Alizée Morel nage vers d’autres horizons

Une nageuse du club du Port rejoint celui de Camille Muffat et Yannick Agnel

Témoignages.re / 6 août 2012

De nouveaux horizons s’ouvrent pour la Portoise Alizée Morel. La pépite de la natation locale quitte La Réunion pour rejoindre l’Olympic Nice Natation, le club de Camille Muffat et de Yannick Agnel, les tout récents champions olympiques. Les années 2011 et 2012 ont marqué un tournant pour la nageuse de 17 ans. Le 24 juillet dernier, elle a terminé 3ème du 1.500 mètres nage libre aux championnats de France cadets à Amiens. En 2011, elle a notamment fait forte impression aux Jeux des îles, elle a aussi réalisé de belles performances au 23ème meeting de l’océan Indien, non sans un pincement au cœur Alizée Morel quitte son île et s’envole pour l’Olympic Nice Natation.

Alizée Morel, est le grand espoir de la natation locale. À tout juste 17 ans, les performances de la jeune fille sont impressionnantes. Fredo Delmotte, son ancien entraineur au Port ne tarit d’ailleurs pas d’éloges à son sujet : « Au niveau local, c’est la meilleure ». En juillet dernier, la jeune fille a remporté la médaille de bronze à Amiens lors des championnats de France cadet de natation. En 2011, Alizée Morel a fait la fierté du Port et de La Réunion aux Jeux des îles. Elle est montée à trois reprises sur le podium, en remportant notamment la médaille d’or sur le 200m nage libre et avec un record à la clé, en réalisant un temps de 2:07.12. 

Fin 2011, la jeune fille était aussi présente au 23ème meeting de l’océan Indien à Saint-Paul, où là encore elle a brillé par ses performances. Elle finit troisième du 400m nage libre, derrière Camelia Potec et Alexandra Putra, deux des nageuses du team Philippe Lucas, l’ex-entraîneur de la célèbre Laure Manaudou.

Dans le club de deux champions olympiques

Alizée Morel a ainsi côtoyé des grands noms de la natation : la Roumaine Camelia Potec, médaillée olympique, le Français Amaury Leveaux, médaillé olympique, et multiple médaillé aux championnats d’Europe, ou encore la Marocaine Sara El Bekri, multiple médaillée aux championnats d’Afrique, pour ne citer qu’eux.
Une expérience qui fera comprendre à La Réunionnaise qu’elle manque de concurrence à La Réunion. « Je me suis rendue compte que je devais m’améliorer si je voulais atteindre leur niveau » , confie Alizée Morel. Un sentiment qui sera conforté au fil des compétitions nationales auxquelles elle participera. « Je suis allée en métropole pour les championnats de France N1. À ce moment-là, j’ai vu qu’il me manquait de la concurrence à La Réunion. Et que le seul moyen pour moi d’avancer maintenant, c’est de parti r », explique-t-elle.
C’est ainsi qu’elle va rejoindre l’ONN (Olympic Nice Natation) à la mi-août. Elle y a déjà effectué un stage au début du mois de juillet, juste avant une participation aux championnats de France cadets à Amiens, où elle était engagée sur toutes les distances en nage libre, ainsi que sur le 200m 4 nages et 400m 4 nages. À noter que Solène Schwab, une autre Portoise était aussi de ce voyage à Amiens. 

« On a une super équipe au Port »

À l’approche de son départ vers Nice, Alizée Morel confiait : « J’appréhende un peu, c’est normal. Mais je me dis qu’il faut que je passe par là si je veux progresser, c’est nécessaire ». « Je suis déterminée à surmonter mes peurs et les épreuves qui se présenteront devant moi », assure-t-elle.
Si elle nagera désormais à Nice, elle n’a pas l’intention d’oublier La Réunion pour autant. « Ça me fait bizarre de partir et de tout quitter », concède-t-elle. Alizée Morel a une pensée toute particulière pour celui qui lui a permis d’en arriver là, son entraineur Fredo Delmotte : « cela me chagrine de savoir que je vais m’entraîner avec quelqu’un d’autre. Fredo est comme mon deuxième papa. C’est grâce à lui que j’ai eu tous ces bons résultats. J’espère qu’il est fier de moi ». 
La Portoise tient aussi à saluer son club. « On a une super équipe au Port, la génération qui suit est prometteuse, je leur souhaite bonne chance pour la suite », conclut-elle.

Samia Omarjeee pour www.ipreunion.com


Kanalreunion.com