Les sports

13 combattants pour défendre notre île

4èmes Championnats du monde de Kali arnis eskrima aux Philippines du 21 au 28 juillet

Témoignages.re / 13 août 2011

La Réunion a participé aux 4èmes championnats du monde de Kali arnis eskrima organisés à Cebu, aux Philippines, du 21 au 28 juillet, par Doce pares International. 23 Réunionnais ont pris l’avion le dimanche 17 juillet pour atterrir à Cebu le 18 juillet. Issus du club Kaiasse doce Pares de Sainte-Suzanne, c’est un échange sportif et culturel qui s’est fait avec le peuple philippin et les quelques 200 combattants du monde entier.

Jean-Claude Calimoutou, champion du monde de Kali en 2008, est le maître d’œuvre de cette initiative qui a emmené 23 de nos compatriotes aux confins de l’Asie du Sud-Est. « Mettre sur pied un tel périple ne fut pas chose aisée et je tiens d’emblée à remercier l’ensemble des partenaires institutionnels, la Région et M. Didier Robert, le Département et Mme Nassimah Dindar, la Commune de Sainte-Suzanne et Mme Yolande Pausé, ainsi que l’OMS de Sainte-Suzanne pour leur contribution financière. Je n’oublie pas également les partenaires économiques qui ont cru en nous et ont compris le sens de notre démarche. Il nous incombe maintenant à tous de faire honneur à ces engagements en donnant de La Réunion une image à la hauteur de ces investissements. Ces Championnats du monde de Kali, organisés par Doce pares International, nous donneront une occasion unique et privilégiée de faire étalage de nos connaissances acquises des arts martiaux philippins auprès des grands maîtres, au cours de combats acharnés et de stages de perfectionnement. De notre côté, notre club, fort de plus de 100 licenciés en moringue, a tenu à emmener sur les terres philippines un groupe de 6 jeunes qui auront à cœur de mettre en place des ateliers d’initiation à l’art guerrier réunionnais, au maloya et aux percussions, dont les Philippins sont maintenant friands ». Les objectifs étaient clairement établis pour ce grand défenseur de la culture. Il s’agissait bien d’un échange moringue/kali, même si l’ambition était de tirer leurs épingles du jeu.

Pour ces confrontations avec les combattants venus de plus de 20 pays différents, les 17 « arnisadors », dont deux ont 8 ans — Julie Calimoutou et Lee Roy Ogire — (nom donné aux pratiquants du kali arnis) réunionnais avaient reçu une préparation exceptionnelle, à la hauteur des enjeux que tous se sont fixés.

La culture dans le sport

Même s’il s’agissait d’une compétition sportive, le volet culturel en a été un pendant naturel. La Réunion a emmené dans ses bagages son patrimoine immatériel avec la présence au sein de la délégation d’une équipe de 6 moringueurs et musiciens qui ont eu à cœur de présenter aux différentes délégations étrangères et surtout aux Philippins la richesse de nos rites coutumiers (le maloya) et de notre art martial péi, le moringue.


Kanalreunion.com