Les sports

Déclin des grandes nations européennes

Coupe du Monde 2010

Céline Tabou / 22 juin 2010

Cette Coupe du Monde est le théâtre d’un bouleversement tant sur le plan footballistique, mais il correspond à une réalité géopolitique. La majeure partie des grandes nations européennes peinent à se maintenir dans la compétition. Après les éclats de la France ; l’Allemagne, l’Italie, et la Grande Bretagne voient leurs équipes perdre pied.

L’Afrique du Sud est le premier pays africain à organiser un évènement planétaire. Cette exposition mondiale fait oublier au monde les problèmes récurrents de l’Afrique. Cependant, l’Afrique peut retourner les choses en sa faveur. Un appel lancé sur Facebook, "Pour qu’un pays africain remporte la coupe du monde !!!!!", traduit la volonté à ce que l’Afrique prenne sa revanche sur l’histoire. Si un pays africain remportait cette Coupe du Monde, ou arrive en demi-finale, cela serait en tout cas un sacré pied de nez à un modèle dominé par les Occidentaux.

Où sont les profits ?

Sur le plan sportif, si l’équipe d’Afrique du Sud ne bat pas son homologue de France, elle sera éliminée de la compétition qu’elle organise. Et cette défaite sera plus lourde que l’on ne le pense pour les Sud-africains. En effet, ils ont contribué à l’aménagement des stades, et au développement du réseau routier, et ferroviaire, mais pour quel profit ? Aujourd’hui au chômage, certains d’entre eux sont contraints de manifester devant l’ensemble des médias étrangers, pour être entendu de leur gouvernement.
Alors que les pays occidentaux parviennent à faire des bénéfices, notamment avec la hausse de la consommation intérieure, les sud-africains revendiquent : “La Coupe du Monde doit profiter à tous”. Les travailleurs veulent aussi avoir une part des bénéfices générés, et demandent à être mieux payé. Le "Mouvement social à Durban" indique que la Fifa « va faire environ 3 milliards d’euros de profit, grâce aux droits de diffusion payés par les télévisions. Il n’y a pas assez d’argent qui revient aux Sud-africains ».

Céline Tabou


Le geste fort de la France ?

Un sondage réalisé sur plus de 7.200 internautes sur le site de France TV, indique que 75% des votants ne souhaitent pas une victoire de la France face à l’Afrique du Sud. Ils ne veulent pas que les Bleus l’emportent dans de telles conditions. Car depuis le début du tournoi, ce qui est le moins glorieux pour l’élite du football de France n’est pas les résultats obtenus, mais bien le comportement et l’image renvoyée dans l’opinion. Cela explique pourquoi une équipe de France de football n’a sans doute une hausse forte cote de désamour.
Il ne reste donc que 90 minutes pour tenter de renverser cette image, à l’occasion d’un match joué avec l’équipe du pays organisateur.
L’occasion est alors donnée à l’équipe de France de participer non pas à une compétition, mais à une rencontre, ou il n’y aurait ni gangant, ni perdant.
Les Bleus pourraient alors appeler au développement de l’Afrique, et à dépasser les clivages. Il s’agirait alors d’une réconciliation de haut niveau entre un pays occidental et un pays africain, qui pourrait profiter de cette exposition internationale pour sortir de la misère.


Kanalreunion.com