Les sports

La Réunion célèbre le retour du surf !

Témoignages.re / 22 février 2016

La première compétition de surf à La Réunion depuis trois ans s’est tenue ce week-end sur la plage des Roches Noires, à St Gilles les bains, un site sécurisé par des filets sous-marins de protection. Parrainé par le n.1 français Jérémy Florès, originaire de l’île, elle a notamment été marqué par une cérémonie en hommage aux victimes des attaques de requins.

JPEG - 72.1 ko
Cérémonie en hommage aux victimes des attaques de requins à La Réunion. (photo FFS)

120 compétiteurs inscrits au challenge « Nou Larg Pa » ; 300 surfeurs pour former un cercle en hommage aux victimes des attaques de requins ; des milliers de spectateurs ; des kilomètres de sourires ; un tsunami d’émotions pour les retrouvailles du surf réunionnais avec la compétition. C’était ce week-end sur le spot des Roches Noires où les filets de sécurisation d’une des plus belles plages de La Réunion ont permis aux enfants de l’océan de communier de nouveau avec leur élément.

Depuis cinq ans, la communauté du surf réunionnais avait pris la tragique habitude de se retrouver pour pleurer un des siens. Samedi, un hommage a été rendu en mémoire des 18 victimes d’attaques de requins dans les eaux réunionnaises depuis le 19 février 2011. Au large, près de 300 surfeurs ont formé un cercle et procédé à la cérémonie de l’Aloha. Sept fois, ils ont tapé dans l’eau, crié et levé les bras. Sept fois pour les sept victimes de ces dernières années. Un moment très fort. « Magnifique car à la fois beau et triste », dira Jérémy Florès. 

Une compétition festive

Puis les larmes se sont séchées. Le surf réunionnais n’oubliera jamais ce qu’il a vécu. Mais il lui faut désormais aller de l’avant. Alors les sourires, les rires, la joie ont emporté la plage des Roches Noires. 

Enfants, parents, jeunes et moins jeunes, tout le monde a souhaité participé à la fête. La première des deux journées de cette compétition était placé sous le signe de l’amitié, du bonheur, de l’espérance. Et si les juges de la Ligue réunionnaise de surf ont eu bien du travail pour noter la centaine de concurrents durant trois heures, l’épreuve du tag team (relais) a fait un carton. 

Pour la petite histoire, l’équipe du Radical Surf Club, le club organisateur, s’est imposé devant le Surf Club des Roches Noires (2e) et le « Mimi Team » (3e), l’équipe de Jérémy Florès qui a lui aussi participé à la fête.

JPEG - 83.9 ko
Jérémy Florès et l’ensemble des jeunes concurrents ainsi que tout le staff de la compétition. (Photo FFS)

Première compétition pour la plupart des minimes

Dimanche, la journée a été entièrement consacrée aux plus jeunes. Les moins de 14 ans, une quarantaine, représentant l’avenir du surf réunionnais ont eu le spot des Roches Noires pour eux. A voir l’engouement : 38 participants pour une compétition de minimes, un record dans l’histoire du surf réunionnais, on ne pouvait rêver meilleur reprise. Meilleure relève. Les kids, en souffrance et en manque de compétition depuis trop longtemps, ont redonné le sourire à toute une communauté. Le plus jeune affichant 8 ans au "compteur", la plupart surfant pour la première fois avec un lycra.

En bodyboard, c’est Milo Lauthier qui s’impose et qui repart avec une planche de bodyboard offerte par Jérémy Florès. Louka Delgrange remporte la catégorie surf. Parrain et sponsor de la compétition, organisée par le Radical Surf Club avec les moyens techniques de la Ligue réunionnaise de surf, Jérémy Florès a offert quatre planches aux quatre finalistes. Des planches fabriqués par deux shapers locaux qui ont su résister aux cinq années dramatiques pour toute une île. 

Le surf réunionnais a désormais rendez-vous les 5 et 6 mars pour la reprise des compétitions officielles de la Ligue réunionnaise de surf.


Kanalreunion.com