Les sports

La Tunisie tient en échec l’équipe de France

France-Tunisie : match de préparation à la Coupe du Monde de football en Afrique du Sud

Témoignages.re / 31 mai 2010

La sélection tunisienne de football a tenu en échec l’équipe de France sur le score de 1 but partout (mi-temps : 1-0), en match amical de préparation pour le Mondial 2010 pour les Bleus et pour les éliminatoires de la CAN 2012 pour les "Aigles de Carthage", disputé dimanche soir à Radès, près de Tunis, devant 60.000 spectateurs.

Prenant l’avantage dès le début de la rencontre sur un but de Issam Jemaa, Les Tunisiens ont réussi à préserver leur avantage pendant la première mi-temps grâce à une bonne organisation tactique, avant de céder le terrain en seconde période nettement dominée par les Tricolores qui ont pu égaliser par Gallas sur balle arrêtée bien reprise de la tête par le défenseur français.

Les Aigles de Carthage, offensifs à souhait dès l’entame du match, cueillaient à froid les Bleus en prenant l’avantage dès la 6è minute grâce à Issam Jemaa, à la conclusion d’une passe décisive de Ben Khalfallah au deuxième poteau.

Sur leur lancée, ils rataient une excellente occasion d’inscrire un deuxième but deux minutes plus tard.

Servi à la limite de l’hors jeu par Darragi, Issam Jemaa prenait de vitesse la défense mais servait mal Khalfallah, bien placé pour conclure.

Solidaire et bien soudé, le onze tunisien tenait la dragée haute aux Bleus, privés d’espaces et contrariés par le rigoureux dispositif mis en place par l’entraîneur intérimaire Sami Trabelsi.

Il a fallu attendre le premier quart d’heure pour voir Ribéry menacer l’arrière-garde tunisienne d’un tir dans le petit filet.

Mais la menace venait de la ligne d’attaque tunisienne. A la 16e, Ben Khalfallah faillit réussir un joli exploit après avoir déjoué la vigilance de toute la défense adverse, mais son tir manquait le cadre.

Les Bleus monopolisaient souvent la possession du ballon, mais se heurtaient à une bien rigoureuse défense tunisienne.

La Tunisie, déterminée, solidaire et plus réaliste, faisait la meilleure affaire à la mi-temps en prenant un avantage étriqué mais bien précieux face à une équipe de France dominatrice mais incapable de se créer de véritables occasions de but.

A la reprise, les hommes de Domenech s’efforçaient de rétablir le score, mais butaient toujours sur un bloc tunisien compact.

Incapables de débloquer la situation sur une action collective, les Bleus égalisaient à la 62ème minute, sur coup franc. William Gallas profitait d’une sortie malencontreuse du gardien Hamdi Kasraoui, pour reprendre le cuir de la tête dans les filets vides.

Si le onze tunisien s’acquittait de sa tâche défensive en colmatant toutes les brèches et atténuant le danger de l’adversaire, la ligne d’attaque se montrait en revanche bien discrète, malgré les renforts apportés en seconde période.

Le score en restait là, les deux sélections se neutralisant sur un score de parité, le même qui avait sanctionné leur rencontre en août 2002 dans l’arène de Radès également.

La Tunisie réalise ainsi un bon match nul face à un mondialiste encore à la recherche de son efficacité et se réconcilie avec son public après la double déception de l’élimination du Mondial et de la mauvaise prestation en Coupe d’Afrique des nations 2010, de bon augure pour les éliminatoires de la CAN 2012 et le premier match prévu le 1er juillet face au Botswana.


Kanalreunion.com