Les sports

Lancement de "Scoring Africa"

Mondial 2010

Témoignages.re / 10 juin 2010

En prévision de la Coupe du monde 2010 dont le coup d’envoi sera donné vendredi, l’ancien Secrétaire général des Nations unies et président de l’Africa Progress Panel, Kofi Annan, et le footballeur Didier Drogba, ambassadeur de bonne volonté du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), devaient lancer ce mercredi "Scoring for Africa : un guide alternatif à la Coupe du monde". On apprend notamment que pour le match Afrique du Sud-France, en Afrique du Sud 44,5% des parlementaires (à la chambre basse) sont des femmes, contre 18,9% en France.

Présenté sous la forme d’un compte rendu de match, cette publication compare les "statistiques vitales" de chaque pays africain dans des matches contre leurs concurrents en termes de développement "en examinant les principaux indicateurs tels que la croissance économique, les émissions de CO2, l’accès à l’éducation et le développement humain, indique Africa Progress Panel.

Ce guide souligne que si les pays africains sont bien classés s’agissant du football, ce n’est pas le cas quand il s’agit d’être concurrentiel au plan international dans des domaines comme le commerce ou la lutte contre le changement climatique.

Par exemple, le rapport montre que dans le match Nigeria-Argentine, l’espérance de vie moyenne au Nigeria est de 48 ans pour 75 ans en Argentine.

Pour Côte d’Ivoire-Brésil, les femmes en Côte d’Ivoire risquent huit fois plus de mourir en accouchant que leurs homologues brésiliennes ; Pour Japon- Cameroun, le Japon a donné 93,6 milliards de dollars américains au titre de l’aide publique au développement tandis que le Cameroun a reçu 5,2 milliards de dollars d’aide nette ; pour le match Afrique du Sud-France, en Afrique du Sud 44,5 pour cent des parlementaires (à la chambre basse) sont des femmes, contre 18,9 pour cent en France.

Si l’on compare l’Algérie aux Etats-Unis, l’Algérie ne contribue que de 0,32 pour cent aux émissions annuelles de CO2, tandis que les Etats-Unis y contribuent pour près de 16 pour cent.

Dans l’avant-propos de ce rapport, Kofi Annan et Didier Drogba estiment "que le fair-play ne doit pas se limiter à la manière dont les pays jouent, courent et marquent les uns contre les autres, mais également à la manière de faire des affaires et de la politique les uns envers les autres".

Ils estiment également que l’esprit de la Coupe du monde doit s’étendre aux relations économiques et politiques des pays et que la célébration de notre humanité commune ne doit pas se limiter à un mois tous les quatre ans.

Ils espèrent tous deux que tout en célébrant la Coupe du monde, "Scoring for Africa" sensibilisera les supporters du monde entier sur une autre dimension du tournoi, tout en s’assurant que le débordement de bonne volonté pour le continent qui entoure les matches pourra donner naissance à un monde plus juste à long terme.

Selon ces deux personnalités africaines "Scoring for Africa" est un guide alternatif à la Coupe du monde qui préconise que l’esprit d’égalité incarné par la Coupe du monde s’applique plus largement aux relations du continent avec le reste du monde.


Africa Progress Panel

Africa Progress Panel réunit un groupe unique de leaders sous la présidence de Kofi Annan.

Ce panel surveille et encourage la responsabilité mutuelle pour une responsabilité partagée pour le développement de l’Afrique.

Ses trois domaines d’intervention sont la gouvernance économique et politique ; les financements pour un développement durable, dont l’APD et l’atteinte des Objectifs du millénaire pour le développement, notamment en ce qui concerne le changement climatique.

Le Panel a pour mission d’évaluer les progrès et d’attirer l’attention sur les questions essentielles et les opportunités pour le développement de l’Afrique.


Kanalreunion.com