Les sports

« Le rendez-vous bien-être de la rentrée »

Ce dimanche au Colosse de Saint-André

Jean Fabrice Nativel / 28 août 2009

Ce dimanche 30 août au parc du Colosse, la municipalité de Saint-André donne rendez-vous aux familles pour une journée sportive et de prévention santé.

Ce week-end, le Colosse accueille la deuxième édition de "Sport et Santé" à Saint-André. Le principe est simple, il s’agit de proposer aux familles à la fois des activités sportives et des ateliers de prévention santé. Une initiative de la Ville, accompagnée cette année de nombreux partenaires : Réunion diabète (REDIA), l’association National de prévention en alcoologie et addictologie (ANPAA), l’association Saint-andréenne des personnes handicapées (ASAPH-CRSA), Réunion cœur artère rein éducation (REUCAR), l’association RIVE pour la prévention SIDA, l’association Culturelle et sportive de Saint-André (ACSA) et le Point info santé de l’Est du Conseil général.

Prévention du surpoids, diabète, hypertension

« "Sport et Santé" est une opération qui permet d’aborder sur un mode convivial et participatif des sujets importants de santé publique, de transmettre un message préventif qui, de fait, a plus de chance d’être compris et retenu », souligne la municipalité organisatrice.
Surpoids, diabète, hypertension, cholestérol sont des problèmes de santé publique bien ancrés à La Réunion : « on recense entre 70.000 et 90.000 diabétiques déclarés. Véritable problème de santé publique, le diabète conduit à une fragilisation du système de santé quand il n’est pas la cause d’autres pathologies aggravantes. Les accidents cardiovasculaires mortels dus au diabète connaissent une recrudescence inquiétante. À La Réunion, 13 à 18% des personnes diabétiques âgées de 30 à 69 ans ont connu un problème cardiovasculaire contre 4% pour les personnes non diabétiques ». La faute aux mauvaises habitudes alimentaires, au manque d’activité physique, au stress. "Sport et Santé" est l’occasion d’inciter un large public à prendre goût au sport, à choisir une activité ponctuelle ou régulière, l’occasion aussi de prendre conscience des facteurs de risque pour la santé et d’apprendre les gestes simples pour limiter ces risques.

Le sport au centre de la dynamique sociale

Cette opération "Sport et Santé" s’inscrit dans l’objectif de la municipalité : replacer le sport au centre de la dynamique sociale. « Dans le cadre de la Politique de la Ville et des actions d’éducation populaire et de proximité engagées notamment par son service Vie de quartiers, la Ville de Saint-André s’implique concrètement dans la promotion de la santé et du bien-être par l’activité physique ».
"Sport et Santé" complète ainsi les ateliers Santé Ville organisés dans les quartiers, les manifestations telles que le "Festival des Courses", et les actions pour inciter les enfants à pratiquer une activité sportive telles que "Savoir nager" ou encore "Sport en Fête à l’École".

E.P.



Programme

• Ateliers de prévention sous forme de Rallye Base
De 9h00 à 16h00 : Prévention diabète, prévention des maladies cardiovasculaires, prévention alcool, drogue, tabac, prévention des infections sexuellement transmissibles.

• Activités physiques pour tous
De 9h00 à 12h00 : Cours de gymnastique volontaire, circuit pédestre, balade à vélo (toutes les 30 min/groupe de 15), kayak, tennis de plage, activités physiques et handicap, tournoi de foot au plateau vert de l’Étang (Cambuston).


Ras le bol des femmes et des hommes objets de pub

L’affiche du Salon des deux roues rabaisse la femme. Et quand, avant-hier soir, le petit écran, à heure de grande écoute relaie cette pub, on s’étonne… mais « pas trop ». En passant cette image dégradante, les programmateurs de la télévision prouvent qu’ils ne s’intéressent pas à la femme sauf quand il y a drame. Les personnes qui ont protesté sur l’affiche sont invitées à le faire pour la campagne télévisuelle !!! Il est vrai, il y a la course à l’audimat et les tragédies alimentent les JT. Sans ça point de nouvelles. Donc un zéro pointé pour le publiciste et pour tous les médias qui imposent des images indignes sur les femmes comme sur les hommes devenus objets.

Jean-Fabrice Nativel


Kanalreunion.com